116 détenus toujours dans la nature et avec des armes

0 5



Le 16 septembre dernier, au moins 223 détenus se sont évadés de la prison de Moroto, une ville du nord-est de l’Ouganda. Au total, 116 parmi les prisonniers qui se sont échappés de l’établissement après avoir attaqué les gardiens de la prison et volé des fusils et des munitions dans l’armurerie, sont toujours introuvables.

Le porte-parole des prisons, Frank Baine, a déclaré que lors de la chasse aux prisonniers, 12 avaient été abattus et 116 se sont échappés. Il a également indiqué que l’évasion de la prison de Moroto faisait l’objet d’une enquête de la part de toutes les agences de sécurité. « Nous mettons une grande partie de notre accent sur les zones de Kotido, Nakapiripirit et la RD Congo, parce que nous soupçonnons que certains des évadés auraient pu traverser la frontière avec la RD Congo », a-t-il déclaré.

Une source indique qu’avant l’évasion des prisonniers de l’établissement, l’armurerie de la prison disposait d’un total de 19 armes à feu AK-49, d’un pistolet et de 480 balles. Pendant l’évasion, les prisonniers sont partis avec 14 armes et 480 balles, qui n’ont pas été récupérées depuis le 16 septembre dernier.

Le porte-parole des prisons, Frank Baine, a également confirmé qu’aucune des armes volées n’avait été retrouvée depuis l’évasion des prisonniers. Selon les registres de la prison de Moroto, avant l’évasion, un total de 648 détenus étaient internés dans l’établissement.

« L’administration pénitentiaire a mis en place une récompense de 1,5 million de shillings (7,7 millions FCFA) pour quiconque les amènera à récupérer les armes manquantes et 500 000 shillings (75 353 FCFA) pour quiconque les amènera à arrêter de nouveau les prisonniers », a déclaré Frank Baine.



Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More