3 nouvelles arrestations, une soixantaine d’armes à feu saisies, informe la Police – Vant Bèf Info

0 19

[ad_1]

3 nouvelles arrestations, 13 résidences perquisitionnées, une soixantaine d’armes à feu saisies. C’est le bilan des actes de la Police nationale au cours de ces 4 derniers jours dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat du président Jovenel Moise. Ces chiffres ont été communiqués ce mardi 20 juillet 2020 par le directeur général de l’institution policière, Léon Charles.

Port-au-Prince le 20 juillet 2021 :-Alors que débute ce mardi au Musée du Panthéon national (MUPANAH) les cérémonies d’hommage au président assassiné Jovenel Moise, la Police nationale d’Haïti (PNH) continue d’enquêter.

C’est un Léon Charles visiblement déterminé à boucler son enquête qui est intervenu devant la presse ce 20 juillet. Et d’une étape à une autre, l’investigation progresse, selon le DG de la PNH. Rien que pour les 4 derniers jours, la police nationale annonce avoir effectué 3 nouvelles arrestations.

Il s’agit de deux policiers : Bony Grégoire et Cliffton Hyppolite et d’un certain Dominick Cauvain, présenté par Léon Charles comme étant régulièrement présent à toutes les réunions de planification relatives à l’assassinat du président de la République. Ces rencontres, souligne le DG de la PNH, ont été tenues en la résidence de Reynaldo Covington sur qui la police avait déjà mis la main il y a une semaine environ.

Mais il n’y a pas que cela. La Police a également fait des perquisitions de résidences.Au total, 13 résidences dont 2 appartenant à l’ancien sénateur John Joël Joseph, 3 à Félix Joseph Badio, 1 à Reynaldo Covington et 1 à Roodolphe Jarre, tous activement recherchés par la police, ont été fouillées par la Police. Une série de perquisitions qui, selon Léon Charles, a conduit à la saisie de 45 fusils, 14 pistolets, des centaines de cartouches de tous calibres, un drone, 3 grenades et des gilets par balles.

Toujours est-il que la police haïtienne continue de courir après les présumés cerveaux de l’assassinat de Jovenel Moise. Sur une liste plutôt longue, Léon Charles confirme avoir retracé l’ancien ambassadeur, Ashkard Joseph Pierre qui était chargé de faciliter le passage des assaillants dans les ports et aéroports. Celui-ci s’est vite réfugié aux Etats-Unis. La PNH a déjà sollicité la collaboration des autorités américaines en vue de sa capture, a fait savoir Léon Charles. Dans la même veine, le travail pour identifier ceux qui ont financé l’assassinat reste ardu. Sans avoir décliné leur identité, le numéro un de la PNH révèle que 3 ressortissants étrangers vivant aux Etats-Unis ont participé dans le financement du crime.

Vant Bèf Info (VBI)

[ad_2]

Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More