38 millions d’emplois perdus en raison de Coronavirus

0 6


Le marché du travail de la région de l’Afrique de l’Est a été le plus durement touché sur le continent par l’impact de la pandémie du Covid-19, avec une perte estimée de 38 millions d’emplois.

« Lorsque la pandémie du Covid-19 a plongé l’économie mondiale dans une récession, la région de l’Afrique de l’Est n’a pas été épargnée », selon un nouveau rapport publié mercredi par la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), intitulé Impacts économiques et sociaux du Covid-19 en Afrique de l’Est.

Présentant le rapport au cours de la 24 réunion en cours du Comité intergouvernemental de hauts fonctionnaires et d’experts, Mama Keïta, chef de la CEA en Afrique de l’Est, a déclaré que la région « connaîtra à peine une croissance en 2020 avec seulement quatre pays en voie de connaître une croissance positive ».

Les chiffres de la CEA montrent que les quatre pays d’Afrique de l’Est en passe de connaître une croissance positive en 2020 comprennent le Soudan du Sud avec une croissance du PIB de 4,1%, suivi de l’Éthiopie et de la Tanzanie avec près de 2% et du Kenya avec 1%.

La croissance de l’Afrique de l’Est ralentira considérablement à 0,6% en 2020, contre 6,6% en 2019, a-t-on noté. Mama Keïta a également souligné que la pandémie Covid-19 « a amplifié les vulnérabilités de la dette dans la région ». « Avant la crise, il y avait cinq pays dont le ratio dette / PIB dépassait 50% en 2019 (Burundi, Érythrée, Éthiopie, Kenya et Seychelles). Aujourd’hui, la pandémie a augmenté la probabilité que ce problème s’aggrave dans la région et se propage à plus de pays », a-t-elle déclaré.

Sur le plan social, Mama Keïta a expliqué que même si l’Afrique de l’Est a une incidence plus faible de cas de Covid-19 par rapport au reste de l’Afrique, la plupart des pays présentent des lacunes critiques dans leurs systèmes de santé nationaux. Le rapport a également noté qu’en termes de financement du système de santé, ainsi que de sa qualité et de son adéquation, l’Afrique de l’Est était « malheureusement mal préparée à une pandémie ».*

« La plupart des pays d’Afrique de l’Est dépensent moins de 50 dollars (27 529 FCFA) par habitant pour la santé, ce qui représente moins de la moitié de la moyenne africaine qui est de 114 dollars (62 768 FCFA) par habitant et par an », indique le rapport. Le rapport a souligné que le bon équilibre et la bonne séquence entre les interventions en matière de santé et de politique économique et sociale continuent d’être essentiels. Il souligne également l’impact du Covid-19 sur l’éducation, conduisant à des fermetures d’écoles qui ont affecté 96 millions d’apprenants en Afrique de l’Est.

L’Afrique de l’Est est l’une des régions les moins touchées par le Covid-19 sur le continent, dans laquelle, selon les derniers chiffres des Centres africains pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC Afrique), le nombre de cas confirmés dans la région a atteint 258 514, alors que le bilan des morts atteint 5 011, mercredi.

Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More