À Gréolières, dans le Var, une vaste opération pour retrouver le suspect d’un meurtre

0 9


Georges Mir / EyeEm via Getty Images

POLICE – Un homme suspecté d’avoir tué une femme dans le Var puis d’avoir tiré sur un gendarme ce dimanche 18 juillet est toujours recherché lundi par un important dispositif de gendarmerie, sur la commune de montagne de Gréolières (Alpes-Maritimes), a-t-on appris de source proche de l’enquête. Selon BFMTV, près de 150 gendarmes sont mobilisés.

“Des enquêteurs se sont présentés (dimanche) pour auditionner une personne suspectée d’être impliquée dans un homicide dans le Var. Au début, l’homme a accepté mais il a ensuite refusé d’être auditionné et s’est retranché dans sa maison”, a-t-on indiqué de même source.

Les forces d’élite du GIGN d’Orange (Vaucluse) se sont alors déployées dans le village et l’homme a tiré sur un gendarme dans la soirée, “mais sans le blesser”, a précisé cette source. Des forces du GIGN parisien sont venues en renfort et l’homme est toujours activement recherché lundi, dans la commune de quelque 600 habitants.

“Les gendarmes sont déployés au quartier dit de Laval, qui est à six-sept kilomètres du centre du village et où est la maison du suspect”, a indiqué à l’AFP le maire Marc Malfatto. L’homme recherché est âgé d’une trentaine d’années, il a grandi sur la commune et travaille dans une société de travaux publics sur la Côte d’Azur où il était très apprécié, a-t-il ajouté.

Selon le procureur de la République de Draguignan, l’individu avait entretenu une brève liaison avec la victime.

 Le village au ralenti

“Il a été conseillé aux résidents des sept maisons de ce quartier de ne pas sortir” car l’homme pourrait être soit toujours retranché dans la maison familiale, soit à l’extérieur dans cette zone escarpée, a également précisé le maire.

Dans le reste du village, les activités ne sont pas arrêtées et la situation “est normale”, selon Marc Malfatto.

“A Gréolières, les commerces sont fermés, mais nous pouvons circuler dans le village. On ne peut pas utiliser le terrain d’atterrissage pour les parapentes car il y a un hélicoptère de la gendarmerie, deux hélicoptères militaires et des camions de gendarmes”, a précisé un employé de l’école de parapente du village, Olivier Martinez.

L’homicide pour lequel les enquêteurs comptent interroger l’homme est celui d’une femme de 32 ans, tuée d’une balle dans la tête au Plan-de-la-Tour, une commune surplombant le golfe de Saint-Tropez, dans le Var. 

À voir également sur Le HuffPost: Cévennes: Valentin Marcone a avoué le double meurtre mais n’exprime pas de regrets



Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More