À Toulouse, des lieux de rassemblement interdits au public

0 7


REMY GABALDA / AFP

Les berges de la Garonne, à Toulouse (ici le 2 octobre 2011) sont désormais fermées au public

COVID-19 – La préfecture de la Haute-Garonne a décidé de fermer à partir de ce dimanche 28 février certains lieux en bord de Garonne très prisés des toulousains après avoir constaté des manquements aux mesures “de distanciation physique et de port du masque”.

“De nombreux rassemblements statiques sans respect de la distanciation physique, ni port du masque, ont été constatés ces derniers jours dans certains secteurs de Toulouse”, indique la préfecture qui avait mis en place depuis le 27 février des contrôles renforcés des mesures sanitaires dans le centre-ville.

“Cette situation est de nature à accélérer fortement la propagation du virus dans la ville de Toulouse alors que le taux d’incidence y est élevé puisqu’il dépasse le seuil d’alerte maximale ― 259 cas positifs pour 100.000 habitants―”, ajoute le préfet de la Haute-Garonne, Étienne Guyot dans un communiqué commun avec le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc.

Cette mesure qui est entrée en vigueur dimanche à 00h00 s’appliquera “jusqu’au lundi 8 mars 2021 à 00h00”, précise-t-on.

De nombreux lieux très prisés des Toulousains sont visés par l’interdiction notamment la place de la Daurade non loin de l’hyper-centre ou la prairie des Filtres, une vaste prairie équipée d’aires de pique-nique et qui s’étend entre le pont Neuf et le pont Saint-Michel.

Alcool interdit dans deux rues à Paris 

Des mesures similaires ont été prises ailleurs en France pour lutter contre la propagation du Covid-19. Le 22 février dernier, la préfecture de police a ainsi annoncé interdire la consommation d’alcool rue de Buci et place de la Contrescarpe, respectivement situées dans le VIe et le Ve arrondissement de Paris. Il est ainsi interdit de boire un verre sur la voie publique entre 11 heures du matin et le début du couvre-feu, à 18 heures.

Par aileurs, alors que l’agglomération de Dunkerque et la majeure partie des Alpes-Maritimes testent un confinement ce week-end et le suivant, le Premier ministre Jean Castex a demandé samedi aux préfets des 20 départements où l’épidémie de Covid-19 menace de flamber de renforcer les contrôles des mesures en vigueur dont les couvre-feux, a annoncé Matignon.

Le chef du gouvernement a “appelé les préfets à mener des concertations approfondies et à prendre des mesures à caractère immédiat: renforcement des contrôles des mesures mises en œuvre, optimisation de la campagne vaccinale, déploiement des tests salivaires dans les établissements d’enseignement et respect des directives relatives au télétravail”, ont précisé ses providers à l’difficulty d’une visioconférence de Jean Castex avec les préfets des 20 départements et les directeurs généraux des Agences régionales de santé concernés. 

À voir également sur le HuffPost: À Toulouse, la manifestation tout en noir des professionnels des secteurs sinistrés



Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More