- Advertisement -

Beethoven confronté à ses contemporains par le Casal Quartett

- Advertisement -

Plus de détails

Le Monde de Beethoven, « le révolutionnaire et ses rivaux ». Ludwig van Beethoven (1770-1827) : Quatuor en fa majeur op. 18 n° 1 ; Quatuor en ut majeur op. 59 n° 3 ; Quatuor en fa majeur op. 135. Luigi Boccherini (1743-1805) : Quatuor en fa majeur op. 64 n° 1. Carl Czerny (1791-1857) : Quatuor n° 28 en la bémol majeur. Gaetano Donizetti (1797-1848) : Quatuor n° 17 en ré majeur. Adalbert Gyrowetz (1763-1850) : Quatuor en ré majeur op. 47 n° 3. Peter Hänsel (1770-1831) : Quatuor en ré majeur op. 20 n° 4. Joseph Haydn (1732-1809) : Quatuor en sol majeur op. 77 n° 1. Felix Mendelssohn (1809-1847) : Quatuor en la mineur op. 13. Franz Schubert (1797-1828) : Quatuor n° 14 en ré mineur « La Jeune fille et la mort » D. 810. Robert Schumann (1810-1856) : Quatuor en la majeur op. 41 n° 3. Casal Quartett. 5 CD Solo Musica. Enregistrés en novembre 2017, mai et juin 2018, juin et août 2019 dans les églises de Bachs et Wilchingen (Suisse). Notice bilingue (anglais, allemand). Durée totale : 05:11:52

Si les dix-sept quatuors de Beethoven constituent le monument le plus considérable pour cette formation après celui édifié par Haydn à la fin du XVIIIe siècle, il n’est pas pour autant distinctive par son ampleur et nombre des contemporains du maître ont été eux aussi de féconds producteurs de quatuors. C’était donc une bonne idée de mettre en regard la manufacturing du « révolutionnaire » et celle de ses « rivaux ».

Curieux coffret en vérité ! Sur le papier l’idée parait séduisante : mettre en regard trois quatuors de Beethoven, pris chacun dans l’un des grands groupes de sa manufacturing, avec des œuvres comparables de ses contemporains, célèbres ou oubliés.

Le premier CD suggest ainsi de mettre le premier quatuor de l’opus 18 en face d’un de Haydn, le père fondateur du style, en l’prevalence l’opus 77 n° 1 et un plus uncommon exemple de la manufacturing du Tchèque Adalbert Gyrowetz, de quelques années l’aîné de Beethoven. Le deuxième assez logiquement suggest le troisième « Razoumovsky » en regard d’un quatuor encore très tourné vers le siècle précédent de Boccherini et d’une œuvre bien médiocre de Peter Hänsel, né en 1770 comme Beethoven. Le troisième offre enfin l’énigmatique ultime opus 135 face à un très enlevé et quasiment rossinien quatuor de Donizetti et l’admirable « Jeune fille et la mort » de Schubert. Mais le quatrième CD s’éloigne déjà du projet preliminary en associant l’opus 13 de Mendelssohn, certes écrit l’année de la mort de Beethoven, avec le troisième de l‘opus 41 de Schumann, cette fois achevé en 1842 et bien loin du propos de base. Enfin un cinquième CD de 24 minutes (!) n’offre que le Quatuor n° 28 de Czerny, composé en 1851 dans un model post-haydnien un peu anachronique et dont on a du mal à comprendre la présence dans ce coffret. Cette accumulation hétéroclite est de plus desservie par une prise de son médiocre réalisée dans deux églises suisses dont la réverbération et l’acoustique confuse n’aident pas à apprécier la prestation du quatuor Casal. Au demeurant ce dernier déçoit par une justesse parfois approximative et surtout une mise en place trop souvent imparfaite. Le finale de l’opus 59 n° 3 par exemple est pris sur un tempo d’enfer qui malmène la cohésion de l’ensemble et frôle la sortie de route. Si l’on met à half les premiers enregistrements mondiaux (Gyrowetz, Hänsel et Czerny), pour les grands quatuors célèbres la model des Casal reste très en deçà des références d’une discographie souvent considérable (Beethoven, Mendelssohn, Schubert et Schumann).

Il est dommage qu’un projet intellectuellement intéressant soit ainsi trahi par les circumstances methods et la réalisation instrumentale pour aboutir à un résultat aussi peu convaincant dont on ne saurait recommander l’achat qu’aux seuls curieux désireux de découvrir les trois inédits mineurs de Czerny, Gyrowetz et Hänsel. C’est peu pour cinq heures de musique !

(Visited 1 occasions, 1 visits at present)

Plus de détails

Le Monde de Beethoven, « le révolutionnaire et ses rivaux ». Ludwig van Beethoven (1770-1827) : Quatuor en fa majeur op. 18 n° 1 ; Quatuor en ut majeur op. 59 n° 3 ; Quatuor en fa majeur op. 135. Luigi Boccherini (1743-1805) : Quatuor en fa majeur op. 64 n° 1. Carl Czerny (1791-1857) : Quatuor n° 28 en la bémol majeur. Gaetano Donizetti (1797-1848) : Quatuor n° 17 en ré majeur. Adalbert Gyrowetz (1763-1850) : Quatuor en ré majeur op. 47 n° 3. Peter Hänsel (1770-1831) : Quatuor en ré majeur op. 20 n° 4. Joseph Haydn (1732-1809) : Quatuor en sol majeur op. 77 n° 1. Felix Mendelssohn (1809-1847) : Quatuor en la mineur op. 13. Franz Schubert (1797-1828) : Quatuor n° 14 en ré mineur « La Jeune fille et la mort » D. 810. Robert Schumann (1810-1856) : Quatuor en la majeur op. 41 n° 3. Casal Quartett. 5 CD Solo Musica. Enregistrés en novembre 2017, mai et juin 2018, juin et août 2019 dans les églises de Bachs et Wilchingen (Suisse). Notice bilingue (anglais, allemand). Durée totale : 05:11:52

Mots-clefs de cet article

Source link

Comments (0)
Add Comment

- Advertisement -