- Advertisement -

Le saviez-vous ? Fumer au volant peut vous coûter jusqu’à 450 €

- Advertisement -

Vous vous souvenez avec une étrange nostalgie des heures passées dans la voiture avec papa/maman enfumant l’habitacle à vos risques et périls ? C’est fini. La loi française impose depuis plusieurs années un respect plus strict qui, dans de nombreux cas, oblige les conducteurs et conductrices à ranger le briquet au fond de la boite à gant.

La Nationale 7, le départ en vacances, un paquet de Gitanes… Si vous avez grandi dans les années 1970, il n’est pas impossible que vous ayez vous-même vécu cette scène familiale (un peu délirante) consistant à enfumer les enfants réfugiés à l’arrière pendant que les parents fument à l’avant. Dieu merci, la loi a grandement évolué depuis ces mœurs légères. Et rares sont ceux à s’en plaindre. Aujourd’hui, la réglementation française s’avère nettement plus stricte vis-à-vis de la cigarette au volant. Avec deux types d’infractions au programme pour les clopeurs compulsifs.

22 euros si fumer vous empêche de conduire. On le sait peu, mais enfant ou pas, la cigarette peut vous coûter le prix de deux paquets si cette dernière vous empêche de conduire convenablement. Conformément à l’article R 412-6 du Code de la route, vous êtes tenu.e de garder les deux mains sur le volant ; une consigne pas toujours facile à respecter avec une tige au bout des deux doigts (sans parler du moment crucial où la cendre tombe sur votre pantalon). Au programme en cas de conduite dangereuse, un PV de deuxième classe et une amende de 22 euros, mais qui peut monter à 150 euros. Rarement appliquée dans les faits, cette contravention est souvent classée sans suite.

Jusqu’à 450 euros si vous fumez avec un mineur à bord. Là où ça se complique pour les accros à la nicotine, c’est si un enfant de moins de 12 ans se trouve à l’arrière du véhicule. Effectivement, depuis le 1er juillet 2015, fumer en présence d’un enfant est passible d’une amende de classe 3, soit 68 euros (on s’étonne du reste que cette loi n’ait pas été promulguée avant 2015). En cas de récidive ou de retard sur le paiement, la punition peut s’avérer salée : 450 euros. De quoi calmer les ardeurs des fumeurs en série.

Source : legipermis.com

Attention, fumer au volant est aussi dangereux pour la santé. De façon générale, ce n’est pas la toxicité des cigarettes qui est incriminée, mais l’impossibilité de conduire correctement qui est retenue. Lire en conduisant, se maquiller dans le rétro ou manger un kébab en roulant à 140 km/h sur l’autoroute sont autant d’autres exemples passibles, théoriquement, d’une contravention. Des principes de bon sens pas toujours respectés, mais en même temps, comme disait l’autre, rarement verbalisés. Une loi à deux vitesses, en somme.

!function(f,b,e,v,n,t,s)
{if(f.fbq)return;n=f.fbq=function(){n.callMethod?
n.callMethod.apply(n,arguments):n.queue.push(arguments)};
if(!f._fbq)f._fbq=n;n.push=n;n.loaded=!0;n.version=’2.0′;
n.queue=[];t=b.createElement(e);t.async=!0;
t.src=v;s=b.getElementsByTagName(e)[0];
s.parentNode.insertBefore(t,s)}(window, document,’script’,
‘https://connect.facebook.net/en_US/fbevents.js’);
fbq(‘init’, ‘2281520862105623’);
fbq(‘track’, ‘PageView’);

Source link

- Advertisement -

Comments (0)
Add Comment

- Advertisement -