- Advertisement -

Tous les jours, ce Français part au boulot dans son bolide écolo… à 30km/h

Tous les jours, ce Français part au boulot dans son bolide écolo… à 30km/h

- Advertisement -

Pour ses trajets quotidiens entre Evreux et Louviers (dans l’Eure), Patrick Goux roule depuis 2019 en vélomobile à assistance électrique.

- Advertisement -

Déjà 10 000 kilomètres. Alors que les villes sont de plus en plus nombreuses à vouloir interdire les diesels (ou à le faire) ainsi qu’à limiter la vitesse à 30 km/h (coucou Bruxelles), un homme en Normandie a un coup d’avance : Patrick Goux. Depuis 2019, le jeune homme réalise la vingtaine de kilomètres entre son domicile (à Evreux) et son travail (à Louviers) dans cet engin rouge flamboyant. Il s’agit d’un vélomobile à assistance électrique qui vient tout droit des Pays-Bas, comme le précise La Dépêche de Louviers. L’engin, un tricycle couché, mesure 280 centimètres de long sur 75 de large. La carrosserie protège du froid et du mauvais temps et l’assistance électrique permet de ne pas trop se fatiguer (on dépense aussi moins d’énergie que sur un vélo classique, comme l’indique The Conversation). Au journal, Patrick dit avoir réalisé plus de 10 000 kilomètres en un peu plus d’un an.

On attend Patrick, il roule à 30. Si le jeune homme, aka « Rasta Rocket » sur Twitter (les vélomobiles ont la forme d’un bobsleigh, ou d’un suppositoire, aux choix), ne passe pas inaperçu, les avantages sont surtout écologiques et économiques : pas d’émission de CO2, pas de carburant et une mise de départ abordable (il a acheté son véhicule d’occasion, 4 500 euros). La batterie a besoin d’être rechargée « tous les quatre ou cinq jours », affirme le conducteur, qui roule à une vitesse moyenne de 30 à 35 km/h. Sur les réseaux sociaux, on peut voir des photos de Patrick sur des chemins en forêt, signe que son vélomobile peut rouler (presque) partout.

Le vélomobile pour l’écologie. Blague à part, selon le site Reporterre, le vélomobile a une efficacité énergétique 110 fois supérieure à celle d’une voiture : « Même allégée, une voiture, qu’elle soit thermique, hybride ou électrique, demeure lourde pour ce qu’elle transporte, soit à plus de 90 % les matériaux qui la constituent et non des personnes ou des charges. Autrement dit, son efficacité énergétique par personne transportée est déplorable, puisqu’elle est 110 fois moindre que celle d’un vélomobile », peut-on lire dans cet article. De quoi alimenter le débat voiture vs vélomobile durant encore quelques années.

Crédits photos : Twitter

!function(f,b,e,v,n,t,s)
{if(f.fbq)return;n=f.fbq=function(){n.callMethod?
n.callMethod.apply(n,arguments):n.queue.push(arguments)};
if(!f._fbq)f._fbq=n;n.push=n;n.loaded=!0;n.version=’2.0′;
n.queue=[];t=b.createElement(e);t.async=!0;
t.src=v;s=b.getElementsByTagName(e)[0];
s.parentNode.insertBefore(t,s)}(window, document,’script’,
‘https://connect.facebook.net/en_US/fbevents.js’);
fbq(‘init’, ‘2281520862105623’);
fbq(‘track’, ‘PageView’);

Source link

Comments (0)
Add Comment

- Advertisement -