Annonces Covid: sans couvre feu, ce qui change pour 45 millions de Français

0 4


Xinhua News Agency via Getty Images

Ce qui change pour les 45 millions de Français qui ne sont pas concernés par le couvre-feu (Photo d’illustration by Gao Jing/Xinhua via Getty) 

CORONAVIRUS – Vous étiez plus de 20 millions à regarder les annonces d’Emmanuel Macron sur TF1 et France 2, mercredi 14 octobre. Dans cette interview sur les nouvelles mesures sanitaires à respecter, l’annonce de couvre-feux instaurés en Île-de-France et dans huit métropoles est celle qui a le plus fait parler d’elle. Pourtant, elle ne concerne que 20 millions de Français.

Alors, qu’est-ce qui change pour les 45 autres millions de citoyens, qui ne sont pas soumis au couvre-feu? 

Après un long moment à décrire ce dernier et ses modalités, Emmanuel Macron a évoqué des nouvelles mesures qui s’appliquent désormais à tout le territoire. Dans la sphère privée notamment, principal foyer de contamination, le président espère voir les mentalités changer.

“Pas plus de six à table”

Pour les réunions privées, le président a demandé aux Français de “ne pas être plus de six à table”. Évidemment, si une famille comporte plus de six membres, elle n’est pas soumise à cette règle. Cette dernière s’applique pour les réunions de personnes qui ne viennent pas d’un même foyer. Il faut “mettre au maximum le masque, y compris en famille ou entre amis”.

Le télétravail privilégié

Ce n’est pas une règle, mais un conseil. Emmanuel Macron a préconisé “deux à trois jours de télétravail par semaine” dans les entreprises où cela est possible, pour “réduire un peu la pression collective”. Il faut que ce soit aussi négocié dans les branches et au plus près dans l’entreprise”, a-t-il souligné, insistant également sur le fait que le télétravail “isole”. Ce jeudi, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a précisé sur France info que l’Etat donnera l’exemple pour les fonctionnaires.

Une aide pour les bénéficiaires RSA et APL

Alors que la crise fait basculer dans la pauvreté des centaines de milliers de personnes supplémentaires, Emmanuel Macron a enfin annoncé une aide exceptionnelle de 150 euros, augmentée de 100 euros par enfant, pour les bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA) et de l’aide personnalisée au logement (APL).

L’application StopCovid fait peau neuve

La nouvelle version de StopCovid, l’application française de traçage des malades du coronavirus, sera lancée le 22 octobre sous le nom de “Tous anti-Covid”, après l’échec de sa première mouture, qui “n’a pas marché”, comme l’a reconnu le chef de l’État. 

Des tests plus rapides

Face à des tests qui prennent beaucoup de temps, Emmanuel Macron a reconnu “de vraies difficultés sur le sujet”. Il a promis une nouvelle “stratégie” pour en “réduire drastiquement les délais” et souligné que cela passerait par de nouvelles techniques, comme les tests antigéniques, qui ont été autorisés, et la possibilité de s’auto-tester.  

Le retour de l’état d’urgence sanitaire

Un décret rétablissant l’état d’urgence sanitaire, qui avait pris fin le 10 juillet, a été adopté mercredi 14 octobre en Conseil des ministres et entrera en vigueur à partir de samedi, en raison de l’aggravation de l’épidémie de coronavirus.

Cette disposition juridique exceptionnelle autorise le préfet, “lorsque l’évolution de la situation sanitaire le justifie et aux seules fins de lutter contre la propagation du virus”, d’instaurer un confinement local et donc “interdire les déplacements de personnes hors de leur lieu de résidence”.

À voir également sur Le HuffPost: Emmanuel Macron demande d’appliquer la “règle des 6” lors des réunions privées



Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More