Après l’incendie d’une école maternelle à Lille, 2 gardes à vue

0 14


DENIS CHARLET / AFP

L’école maternelle Jeanne-Hachetituée dans le quartier populaire du Faubourg de Béthune, à Lille, a été le théâtre d’un incendie d’origine criminelle à la fin du mois d’avril.

FAITS DIVERS – Deux personnes ont été interpellées et placées en garde à vue après l’incendie en avril dans une école maternelle d’un quartier populaire de Lille, a-t-on appris ce mercredi 5 mai auprès du parquet.

“Dans la suite des investigations qui sont toujours en cours, deux individus, dont un mineur, ont été interpellés et placés en garde à vue” mardi, a indiqué le parquet de Lille à l’AFP.

Une enquête pénale avait été ouverte pour destruction par incendie après ces faits qui “font encourir à leurs auteurs 10 ans d’emprisonnement et 150.000 euros”, avait indiqué à l’AFP la procureure de la République de Lille, Carole Etienne, le lendemain des faits.

Une réponse de sellers locaux à l’motion des forces de l’ordre contre le trafic?

L’incendie, qui a eu lieu le 22 avril, “a été provoqué, le ou les auteurs sont entrés par l’arrière du bâtiment en brisant une vitre, ont mis le feu dans une salle de cours qui s’est propagé au dortoir”, avait indiqué une supply policière.

Selon Élise Valembois, lieutenante chez les pompiers, les secours avaient été victimes sur le trajet “de tirs de mortiers, qui n’ont pas fait de blessé ni touché nos véhicules et n’ont pas augmenté le délai d’intervention”.

Au lendemain de l’incendie, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin s’était rendu dans la caserne de pompiers sollicitée pour réaffirmer sa volonté d’intensifier la lutte contre les trafics de drogue, soulignant que “la République ne sera pas intimidée”.

la maire socialiste de Lille, Martine Aubry, avait pour sa half dénoncé un “acte délirant”. “On gêne les trafiquants. Donc ils répondent, en attaquant la République dans ce qu’elle a de plus symbolique, l’école”, avait-elle déclaré. 

À voir également sur le HuffPost: Une école ravagée par un incendie à Lille, les pompiers pris à partie



Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More