Attentats du 13 novembre: cinq ans après, les hommage en images

0 8


Christophe ARCHAMBAULT / POOL / AFP

Ce vendredi 13 novembre 2020 marque les cinq ans des attentats de Paris et Saint-Denis. Plusieurs hommages vont avoir lieu en présence notamment de Jean Castex et Anne Hidalgo.

TERRORISME – Cinq ans après, Paris et Saint-Denis se souviennent. Ce vendredi 13 novembre 2020, plusieurs cérémonies d’hommages ont lieu en mémoire des 130 victimes et des centaines de blessés des attaques coordonnées contre le Stade France, le Bataclan et les terrasses parisiennes. 

Sur les sites visés par le commando terroriste il y a cinq ans, le Premier ministre Jean Castex, la maire de Paris Anne Hidalgo et son homologue de Saint-Denis Mathieu Hanotin mèneront ces hommages. Une procession civile forcément limitée du fait de l’épidémie de coronavirus doit notamment avoir lieu et passer par les différents bars et restaurants frappés le 13 novembre 2015 pour se terminer devant la salle de concert. 

Le groupe de rock Eagles of Death Metal, qui se produisait au Bataclan le soir de l’attaque a d’ailleurs publié une image saluant la mémoire des victimes. De leur côté, les officiels ont rappelé la devise de la ville de Paris: “Fluctuat nec mergitur” (“Battu par les flots, mais ne sombre pas”). 

Vers 9h15, Mathieu Hanotin et Jean Castex ont débuté la journée de commémoration en déposant une gerbe à proximité du stade de France à Saint-Denis, là où trois kamikazes s’étaient fait exploser il y a cinq ans, marquant le début d’une soirée tragique. Une minute de silence a été respectée. 

À cette occasion, le Premier ministre a eu une pensée pour Manuel Dias, l’homme tué par les kamikazes du stade, ainsi que pour les nombreux blessés présents aux abords de l’enceinte où se jouait un match de football entre la France et l’Allemagne. 

Quelques minutes plus tard, c’est devant le bar le Carillon et le restaurant Le Petit Cambodge, dans le Xe arrondissement de la capitale, qu’Anne Hidalgo a déposé une seconde gerbe. “Paris se souvient”, a répété la maire de Paris, qui était déjà en fonction au moment des attaques. 

La déambulation a ensuite conduit le cortège d’officiels (et de quelques associatifs et membres de famille des victimes, conviés par la mairie) jusqu’à La bonne bière, dans le XIe arrondissement, le premier établissement victime des tirs des terroristes. 

Continuant à retracer la virée mortelle des jihadistes du commando, les élus se sont ensuite arrêtés devant le Comptoir Voltaire. Il y a cinq ans, c’est là que Brahim Abdeslam a déclenché sa ceinture d’explosifs. Par miracle, il sera la seule victime, laissant toutefois de nombreux blessés derrière lui. 

Par la suite, Anne Hidalgo et Jean Castex notamment se sont arrêtés devant la plaque commémorative située près de La Belle équipe, le café de la rue de Charonne où 19 personnes ont été tuées le 13 novembre 2015 dont de nombreux employés des lieux qui fêtaient un anniversaire. 

Vers 11h, le cortège a finalement atteint la salle de concert du Bataclan, boulevard Voltaire, en plein cœur du XIe arrondissement.

Il y a cinq ans, pendant plus de trois heures, une équipe de trois terroristes avait tiré sur la foule rassemblée pour le concert des Eagles of Death Metal, prenant en otages les survivants incapables de fuir. Il avait fallu l’intervention du Raid et de la BRI pour les neutraliser et mettre un terme à la soirée d’attaques dans Paris et à Saint-Denis. 

 

À voir également sur le HuffPost: Au milieu d’une chanson, l’hommage des Eagle of Death Metal aux morts du Bataclan



Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More