Au Festival de Cannes, Spike Lee présidera un jury majoritairement féminin

0 5


L’affiche officielle du 74e Festival de Cannes.L’affiche officielle du 74e Festival de Cannes.

Depuis le 15 janvier 2020, on sait que Spike Lee présidera le jury du Festival de Cannes. Ce jour-là, Thierry Frémaux, le délégué général de la manifestation, annonçait que l’auteur de Do The Right Thing décernerait la Palme d’or de la 73e édition prévue pour le printemps suivant. Le coronavirus en a décidé autrement et la Croisette dut se passer de festival.

Mais Spike Lee est toujours à la barre pour la 74e édition, celle qui aura vraiment lieu, à Cannes, du 6 au 17 juillet. Il a fallu attendre plus de dix-huit mois et ce matin du 23 juin pour savoir qui l’entourera pour départager les vingt-quatre films en compétition.

Ils seront huit, cinq femmes et trois hommes. La réalisatrice française et sénégalaise Mati Diop, dont le premier long métrage, Atlantique, a remporté le Grand Prix à Cannes en 2019 ; sa consœur autrichienne Jessica Hausner, dont le premier film en langue anglaise, Little Joe, a valu un prix d’interprétation à Emily Beecham la même année ; la réalisatrice et actrice française Mélanie Laurent, qui a joué pour Quentin Tarantino dans Inglourious Basterds et réalisé aussi bien le thriller Respire que le documentaire Demain (avec Cyril Dion) ; l’actrice et productrice américaine Maggie Gyllenhaal, qui navigue entre les grandes productions de studio (The Dark Knight), le cinéma indépendant (Sherry Baby, Crazy Heart) et les séries (The Deuce) et s’apprête à passer à la réalisation. Et Mylène Farmer. Depuis son premier clip, la chanteuse et compositrice a manifesté son étroite affinité avec le cinéma.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs



Ouverture le 6 juillet

En 2009, déjà, le jury présidé par Isabelle Huppert était majoritairement féminin, tout comme ceux qu’ont dirigés Jane Campion en 2014 et Cate Blanchett en 2018.

A ce quintette de jurées s’ajoute un duo d’acteurs formé par le Français Tahar Rahim, révélé à Cannes en 2009 avec Un prophète de Jacques Audiard (cinéaste qui sera cette année en compétition avec Les Olympiades), devenu depuis comédien transatlantique (on le verra dans le prochain film de Rebecca Miller) et le Sud-Coréen Song Kang-ho, interprète d’élection de Bong Joon-ho (il a joué aussi bien dans Memories of Murder que dans Parasite) mais aussi collaborateur de Hong Sang-soo ou Park Chan-wook. Enfin, le cinéaste brésilien Kleber Mendonça Filho (Aquarius, Bacurau, qui ont tous deux concouru pour la Palme d’or) complète la cohorte qui découvrira la préfiguration du cinéma du monde d’après.

Le 74e Festival de Cannes s’ouvrira le 6 juillet par la projection du premier des films en compétition, Annette, la comédie musicale écrite par les Sparks et réalisée par Leos Carax, avec Marion Cotillard et Adam Driver.



Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More