Au Japon, on organise des matchs de catch à bord des trains

0 3


Attention, ne reproduisez pas ça dans le TER…

A train to catch. On ne vous apprendra sans doute rien, mais le Japon est un pays fantastique. Nouvelle illustration de ce que nous avançons sur la ligne de train JR Tadami – qui traverse les préfectures de Niigata et de Fukushima sur la côte nord-est du Japon – où s’est tenu un match de catch. Oui, dans le train. En marche.

Extension du domaine de la lutte. Si vous vous demandez comment cinq lutteurs professionnels finissent dans un pugilat ferroviaire, sachez que tout cela a en fait une bonne raison. Si, si. En 2011, des intempéries ont causé des dégâts importants sur presque 30 kilomètres de la ligne Tadami. Et ce tournoi de catch, dont la quatrième édition vient de se tenir le 3 octobre 2020, vise à soutenir sa reconstruction (et augmenter un brin sa fréquentation). Un moyen de joindre l’utile à l’agréable dans un pays où l’on adore le catch.

Le train-train façon Japon. Le pays adore d’ailleurs également le train et l’on ne compte plus le nombre d’innovations ferroviaires présentées. Parmi les plus intéressantes, on trouve ce train électrique qui se recharge en roulant grâce à un revêtement spécial ou le SC Maglev, un train ultra rapide capable de rouler à 500 km/h ou encore un train qui …aboie… Ce dernier dispositif a été pensé pour effrayer les cerfs et éviter les collisions. Et paraît-il que ça marche.

!function(f,b,e,v,n,t,s)
{if(f.fbq)return;n=f.fbq=function(){n.callMethod?
n.callMethod.apply(n,arguments):n.queue.push(arguments)};
if(!f._fbq)f._fbq=n;n.push=n;n.loaded=!0;n.version=’2.0′;
n.queue=[];t=b.createElement(e);t.async=!0;
t.src=v;s=b.getElementsByTagName(e)[0];
s.parentNode.insertBefore(t,s)}(window, document,’script’,
‘https://connect.facebook.net/en_US/fbevents.js’);
fbq(‘init’, ‘2281520862105623’);
fbq(‘track’, ‘PageView’);



Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More