Ce que vous pouvez faire à la montagne en dehors du ski

0 5

anyaberkut via Getty Images

nordic skiing, winter holidays in Alps, cross country skier in mountains

VACANCES D’HIVER – La montagne, les fondues, le vin chaud et des pistes immaculées… qui le resteront en très grande partie. Alors que les vacances d’hiver approchent à grands pas, le gouvernement reste ferme sur la fermeture des remontées mécaniques pour les fêtes.

En dépit de la colère des professionnels du secteur, le Premier ministre Jean Castex a maintenu sa position ce mercredi 2 décembre, annonçant même des mesures dissuasives pour les Français qui partiraient skier à l’étranger

“On m’a regardé en disant ‘Comment, vous laissez les stations ouvertes alors que vous fermez les domaines skiables, en tout cas les remontées mécaniques? C’est comme si j’avais interdit le surf et qu’on m’avait dit ‘Vous ne fermez pas la ville de Biarritz?’ C’est ridicule je ne ferme pas des communes, j’essaie de limiter les flux”, s’est défendu le chef du gouvernement. 

D’ailleurs, comme il l’a rappelé à l’antenne, la fermeture des remontées mécaniques ne signifie pas la fermeture de toute la station. Et les professionnels de la montagne espèrent bien limiter un minimum les pertes en mettant en avant les activités qui restent accessibles. 

 

  • Pas de ski alpin… mais du ski nordique

Pour le ski alpin, on repassera. En revanche, un décret pris le 27 novembre par le ministère des Sports autorise jusqu’au 15 décembre la pratique du ski nordique (ski de randonnée, de fond, etc.) dans un rayon de 20 kilomètres et sur une durée maximum de trois heures. 

Au Figaro, Jean-Marc Silva, directeur de l’association France Montagnes qui regroupe plusieurs acteurs du tourisme montagnard, explique que les stations proposeront plusieurs activités “en fonction de la fréquentation”. 

  • Remonter les pistes… à l’ancienne?

Les remontées mécaniques sont fermées… mais quid des remontées ”à l’ancienne”? À ce stade, le gouvernement n’a pas précisé ce qu’il adviendrait des autres moyens de transports comme les téléphériques, la location de motoneiges ou même les remontées en peau de phoque. 

Ce flou devrait sans doute être précisé d’ici le 11 décembre, date à laquelle le Premier ministre recevra les professionnels de la montagne.

Martin Fourcade l’a rappelé, la montagne, ce n’est pas uniquement le ski. Et les vacanciers peu férus des pistes et qui n’aspirent qu’à se promener dans les forêts enneigées ne devraient pas être gênés par les mesures gouvernementales. 

Les activités de randonnées (à pieds ou en raquettes) seront en effet autorisées, même si certaines restrictions (comme la taille limite d’un groupe) pourraient être envisagées. 

  • Manger une fondue (à emporter)

Comme sur le reste du territoire, les restaurants des stations resteront fermés au moins jusqu’au 20 janvier. Mais comme c’est le cas un peu partout depuis le mois de mars, les professionnels pourront proposer des services de restauration à emporter. 

À voir également sur Le HuffPost: Cette Floridienne fait du ski nautique sur une route inondée par la tempête Sally 

Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More