Cégeps et universités | Legault veut permettre « plus de présence sur les campus »

0 8


Dans un long message livré sur sa page Facebook, le premier ministre François Legault a imploré samedi matin les étudiants des cégeps et des universités de ne pas relâcher leurs efforts pour respecter les mesures sanitaires. Il soutient que des discussions sont en cours avec la Santé publique pour « permettre plus de présence sur les campus ».

Publié le 16 janvier 2021 à 12h05

Henri Ouellette-Vézina

Henri Ouellette-VézinaHenri Ouellette-Vézina
La Presse

« La ministre de l’Enseignement supérieur, Danielle McCann, et moi sommes en discussion avec la santé publique pour voir comment on pourrait permettre plus de présence sur les campus des cégeps et des universités de manière sécuritaire. J’espère pouvoir vous revenir bientôt avec de bonnes nouvelles », écrit notamment le chef caquiste dans sa publication.

Il affirme qu’il pense « souvent » aux étudiants des cégeps et des universités, qui ont été « formidables » depuis le début de la crise. « Quand on a parlé d’éducation dans les dernières semaines, on a plus parlé du primaire et du secondaire. Ça ne veut pas dire que je vous oublie. […] Vous êtes l’avenir du Québec », a assuré M. Legault. Ce dernier se dit toutefois inquiet par le fait que la pandémie « a provoqué ou empire des problèmes de santé mentale » chez plusieurs étudiants.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs



Si vous souffrez d’isolement, d’anxiété ou d’autres problèmes de santé mentale, n’hésitez pas à demander de l’aide. Vous pouvez appeler au 811 et on va vous aider 24 heures sur 24. Même chose si un de vos amis vous inquiète, appelez.

François Legault, premier ministre du Québec, soulignant qu’il « va continuer » d’investir en santé mentale.

Dans les dernières semaines, plusieurs intervenants ont demandé des assouplissements à Québec pour les étudiants du postsecondaire, qui passent le plus clair de leur temps derrière un ordinateur pour suivre leurs cours et en ressentent les effets sur leur santé mentale. La Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) réclame entre autres l’établissement d’un seuil minimal en présence pour ses 78 000 membres étudiants et l’uniformisation des pratiques en matière d’enseignement à distance.

Sur les réseaux sociaux, la présidente de la FECQ, Noémie Veilleux, n’a pas tardé à réagir. « On sait que c’est un dossier sur lequel le gouvernement travaille depuis un moment déjà. Ça fait du bien, de le voir sortir et en parler ouvertement. D’un sens, je pense que ça rassure », lance-t-elle. Mme Veilleux assure par ailleurs que son organisme « continuera de maintenir le dialogue ouvert avec la ministre Danielle McCann afin de discuter du possible retour en classe et des demandes étudiantes ».

Réduire la contagion, la solution

Au-delà des mesures d’adaptation, le meilleur moyen de rouvrir les cégeps et les universités sera « de réduire la contagion », martèle aussi le premier ministre. « Le vaccin ne sera pas disponible à court terme pour tout le monde. Le virus est là, maintenant, et on doit donner toute l’énergie qu’il nous reste pour le combattre », avance-t-il.

Comme il l’avait fait plus tôt cette semaine, M. Legault a de nouveau demandé aux jeunes et aux étudiants « de faire particulièrement attention aux personnes de plus de 65 ans qui sont vulnérables aux pires symptômes de la COVID-19 ».

« Je sais que vous êtes tannés, mais il faut garder espoir. Si on étouffe la contagion maintenant, la situation dans nos hôpitaux va s’améliorer en même temps que le vaccin va commencer à vraiment changer les choses. Vous pourrez retrouver graduellement vos amis. Vous pourrez recommencer les sports, les arts. Vous pourrez recommencer à mordre dans la vie, comme on le fait à votre âge », conclut le chef de la CAQ, en remerciant au passage les étudiants pour leur résilience.

Pendant ce temps, le Québec a rapporté samedi une nouvelle augmentation du nombre d’infections, avec 2225 nouveaux cas de COVID-19 ainsi que 67 décès supplémentaires. Le nombre d’hospitalisations, lui, a toutefois connu une baisse (-22) pour une deuxième journée consécutive dans le réseau de la santé.



Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More