Ces propos prêtés à Macron sur Schiappa et la laïcité font le bonheur de ses détracteurs

0 3

BERTRAND GUAY by way of AFP

Marlène Schiappa lors de l’inauguration des États généraux de la laïcité, à Paris, le 20 avril 2021

LAÏCITÉ – Ils s’en donnent à cœur joie. Après le lancement cette semaine, des États généraux de la Laïcité, la ministre déléguée à la Citoyenneté, Marlène Schiappa a concentré les foudres de l’opposition. Certains dénonçant à l’instar de l’eurodéputé EELV Yannick Jadot sur franceinfo, un “désordre institutionnel” alors que la loi sur le séparatisme vient d’être adoptée. 

En ce sens, des propos qu’aurait tenus Emmanuel Macron en conseil des ministres ont été saisis au vol par les opposants de la ministre. Selon BFMTV le président a sèchement recadré Marlène Schiappa et son initiative, déclarant à propos des États généraux de la laïcité: “Les Français s’en fichent et moi aussi. On n’a pas besoin de colloque, de forum ou de je ne sais quoi. Si c’est pour regarder le film de Caroline Fourest sur Tariq Ramadan, on l’a déjà vu, on a bien compris”. Le président n’aurait pas été averti de l’initiative annoncée seulement dimanche. 

Cette indiscrétion dont la teneur n’a pas été – à l’heure actuelle – confirmée par l’Élysée fait le bonheur des détracteurs de la ministre. Le député LR de Moselle, Fabien Di Filippo a tancé le “temps perdu” en “raison de la volonté de chacun des ministres incompétents d’imposer son marketing et d’exister par sa communication”. 

Sans shock, dans un contexte de violentes passes d’arme entre LREM et EELV, notamment depuis l’affaire de la mosquée de Strasbourg où Marlène Schiappa avait accusé “Europe Écologie-les Verts [de pactiser] avec les tenants d’un islam politique et radical”, les élus écologistes ont redoublé d’inspiration. 

En toute logique, le secrétaire nationwide d’EELV Julien Bayou n’a pas boudé son plaisir de critiquer là un nouveau couac “au pays du maître des horloges”. “‘Soyez fiers d’être des amateurs’ épisode n°3781″, a-t-il ajouté. Quand son collègue David Belliard, adjoint à la mairie de Paris, a confié que “pour une fois”, il était “d’accord avec Emmanuel Macron”.

Sur Sud Radio, l’élu parisien avait estimé qu’avec ce débat Marlène Schiappa ”[attise] les haines et les fractures” et devient “la première VRP de Marine Le Pen”.

Défense des intéressés

Ces déclarations ont également fait réagir plusieurs individuals aux États généraux de la laïcité, à l’instar de la journaliste Caroline Fourest, et du philosophe Raphaël Enthoven. Le second se disant tout de même honoré de l’invitation de Marlène Schiappa, la première tançant la fiabilité cette indiscrétion. “Le président se fiche de la laïcité, vraiment ? Qui tient à le faire savoir et pourquoi?”, a-t-elle posté tout en apportant son soutien à la ministre. 

Selon la e-newsletter Playbook de Politico, Emmanuel Macron aurait démenti ces déclarations directement auprès de Caroline Fourest. Mais selon plusieurs conseillers, le président était bel et bien agacé par cette initiative et aurait effectivement tenu “en substance” ce kind de déclaration. 

À voir également sur Le HuffPost: Marlène Schiappa acte le remplacement de l’Observatoire de la laïcité

Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More