Cette voiture volante digne de James Bond a relié deux aéroports en Slovaquie

0 29

Support Black Owned Businesses & Buy Black with FindAfro

[ad_1]

Klein vision

La “Air Car” de Klein vision après son envol à Nitra en Slovaquie.

VOITURE – Elle paraît sortir de l’univers d’un film de James Bond ou de Fantomas. La “AirCar” a réussi à voler pendant 35 minutes le 28 juin pour relier les deux aéroports de Nitra et Bratislava en Slovaquie distants d’une centaine de kilomètres, révèle ce mercredi 30 juin la BBC.

Le professeur Stefan Klein, l’inventeur de la AirCar, affirme que la voiture peut atteindre une altitude de 2500 mètres et a un rayon d’action de 1000 kilomètres. Dans l’air, le véhicule vole à une vitesse de 170 kilomètres par heure. Elle peut emmener deux passagers pour un poids total maximal de 200 kg, explique celui qui a déjà fait près de 120 vols avec la voiture à l’aéroport de Bratislava.

Elle roule et vole avec de l’essence classique

Le prototype de voiture volante, inventé par la société slovaque Klein Vision, peut se transformer en deux minutes et 15 secondes en un avion, en cliquant sur un simple bouton. Cependant contrairement aux autres prototypes de drones taxis qui peuvent décoller et atterrir verticalement, la AirCar a besoin d’une piste pour s’envoler. L’expérience de vol est “très plaisante” et “normale” a indiqué que le Pr Klein à la presse. 

Au sol, les ailes de la voiture peuvent se rétracter sur les côtés. Le véhicule ne prend pas alors plus d’encombrement qu’une voiture classique. La AirCar est équipée d’un moteur de BMW et vous pourrez faire son plein en station-service: contrairement aux avions qui fonctionnent souvent au kérosène, la voiture volante accepte l’essence classique.  

Klein vision

La AirCar sur l’aéroport de Nitra se préparant à décoller.

Un énorme marché

Le marché naissant des voitures volantes est, selon les analystes, prometteur. En 2019 un consultant de la compagnie Morgan Stanley a prédit que le secteur pourrait valoir en 2040 près de 1500 milliards de dollars. Et le concept intéresse les constructeurs d’automobiles classiques, ce mardi le directeur général de Hyundai Motors Europe a déclaré que les voitures volantes “feront partie de notre futur.”

Le prototype de la AirCar a été développé en deux ans pour un coût de recherche “inférieur à deux millions d’euros”. Interrogé par la BBC, Anton Rajac un conseiller et investisseur de la société Klein Vision déclare que si l’entreprise ne pouvait profiter ne serait-ce que d’un tout petit pourcentage du marché des ventes d’avions ou de taxis, cela serait une grande réussite.

“Il y a environ 40,000 commandes d’avions rien qu’aux États-Unis”, affirme-t-il. “Si nous arrivons à convertir 5% de ces commandes vers la voiture volante, nous disposerions d’un énorme marché.

La rencontre entre une Bugatti et un Cesna

Le Dr Stephen Wright, chercheur en avionique à la University of the West of England, a décrit l’AirCar comme étant “l’enfant de la rencontre d’une Bugatti et un Cesna 172”. Le scientifique ne pense pas que le véhicule sera particulièrement bruyant ou coûteux en carburant comparé à d’autres avions.

Le chercheur affiche un enthousiasme prudent vis-à-vis de la AirCar. “Je dois admettre qu’elle a l’air vraiment cool -mais j’ai des centaines de questions vis-à-vis de sa certification.”

“Tout le monde peut fabriquer un aéronef, mais la difficulté et de le faire voler et l’éprouver pendant un million d’heures, avec une personne à bord sans avoir un accident”, souligne Stephen Wright.“J’attends avec impatience le document qui affirmera que la AirCar est sûre pour le vol et la vente.”

À voir également sur Le HuffPost: Y aura-t-il des voitures volantes aux Jeux Olympiques de Paris 2024? 

[ad_2]

Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More