Conflans-Sainte-Honorine: quatre proches de l’assaillant en garde à vue

0 10


ASSOCIATED PRESS

Des policiers devant le collège du Bois d’Aulne à Conflans-Sainte-Honorine, où un professeur a été décapité ce vendredi 16 octobre, un acte considéré comme un attentat islamique par les autorités. 

CONFLANS-SAINTE-HONORINE – Quatre personnes, dont un mineur, ont été placées en garde à vue dans la soirée de vendredi à samedi 17 octobre après la décapitation d’un professeur d’histoire près d’un collège de Conflans-Sainte-Honorine dans les Yvelines, a appris l’AFP de source judiciaire.

Ces personnes sont issues de l’entourage familial de l’assaillant, qui a été tué par des policiers, selon cette source.

Les faits se sont déroulés vers 17H00, selon une source policière. Des effectifs de la brigade anticriminalité (BAC) de la ville ont été appelés pour un individu suspect rôdant près du collège du Bois d’Aulne, selon cette source.

Sur place, ils ont découvert la victime et, 200 mètres plus loin à Eragny-sur-Oise (Val-d’Oise), ont tenté d’interpeller un homme armé d’un couteau qui les menaçait et l’ont abattu. 

Le parquet national antiterroriste (Pnat) a annoncé à l’AFP s’être aussitôt saisi de l’enquête, ouverte pour “assassinat en relation avec une entreprise terroriste” et “association de malfaiteurs terroriste criminelle”. Le procureur national antiterroriste, Jean-François Ricard tiendra une conférence de presse samedi après-midi.

À voir également sur Le HuffPost: Quand l’Assemblée nationale apprend debout l’“abominable attentat” de Conflans-Saint-Honorine



Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More