Covid-19 : l’Irlande du Nord durcit ses restrictions, ferme ses pubs et restaurants et rallonge ses vacances scolaires de deux semaines

0 3



Le personnel d’un restaurant, équipés de visières, à Belfast, en Irlande du Nord, le 3 juillet 2020. PAUL FAITH / AFP

Pour endiguer la résurgence de l’épidémie due au nouveau coronavirus, l’Irlande du Nord a décidé, entre autres, de fermer pour quatre semaines ses bars et ses restaurants et d’étendre ses vacances à deux semaines supplémentaires.

Ce sont, à ce jour, les mesures les plus restrictives au Royaume-Uni. Ces mesures, qui entrent en vigueur vendredi, ont été annoncées mercredi, au moment où la pression s’accroît sur le premier ministre britannique, Boris Johnson, pour prendre des décisions similaires en Angleterre et tenter de briser la deuxième vague de l’épidémie.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

La province connaît « une augmentation très inquiétante du nombre de cas et des hospitalisations », a déclaré devant le Parlement local la première ministre nord-irlandaise, Arlene Foster. « Nous sommes déterminés » à ce que ces mesures soient « limitées dans le temps », a-t-elle souligné.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Crise sanitaire : la révolte gronde dans le nord de l’Angleterre

Les rassemblements de plus de 15 personnes interdits, le télétravail privilégié

Dans la restauration, les livraisons et la vente à emporter seront néanmoins possibles jusqu’à 23 heures. Les commerces pourront rester ouverts mais ne pourront plus vendre d’alcool à partir de 20 heures. Les rassemblements de plus de quinze personnes, hormis les événements sportifs autorisés, seront interdits.

Le télétravail devra être mis en œuvre sauf quand c’est impossible et il est demandé aux universités de donner autant que possible des cours en ligne. Au lieu de deux jours au moment d’Halloween, les écoliers nord-irlandais auront deux semaines de vacances et reprendront l’école le 2 novembre. Il convient de réduire la transmission du virus, sans quoi « nous serons dans une situation très difficile très bientôt », a averti Mme Foster, consciente que ces mesures sont « difficiles et inquiétantes pour beaucoup de gens ».

Dans tout le Royaume-Uni, le Covid-19 a fait plus de 43 000 morts, largement plus que dans n’importe quel pays d’Europe, et contaminé au moins 635 000 personnes, dont plus de 17 000 enregistrées mardi.

Notre sélection d’articles sur le coronavirus

Le Monde avec AFP



Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More