Covid-19: Marine Le Pen laisserait les Français fêter Noël en famille (et aller à la messe)

0 7


@BFMTV

Si elle était présidente de la République, Marine Le Pen laisserait les Français fêter Noël en famille (et aller à la messe). 

POLITIQUE – La présidente du Rassemblement national conteste toujours les choix de l’exécutif. Invitée de BFMTV ce dimanche 15 novembre, Marine Le Pen a expliqué que si elle était au pouvoir, elle rouvrirait les petits commerces et laisserait les Français fêter Noël en famille en dépit de l’épidémie de coronavirus

“Je laisse les Français fêter Noël en famille. Je rouvre dès aujourd’hui les petits commerces parce que les petits commerces ont fait de très lourds efforts d’organisation, de très lourds efforts financiers pour respecter les protocoles sanitaires”, a-t-elle expliqué, interrogée sur sa stratégie si elle était à l’Élysée.

Et la patronne du Rassemblement national de s’appuyer sur une étude du Lancet, menée sur plus d’une centaine de pays, pour justifier ses critiques contre les choix du gouvernement. 

Lycées fermés, lieux de culte ouverts

“Cette étude indique que les trois mesures qui ont été les plus efficaces pour lutter contre la propagation du coronavirus ont été le télétravail -que nous avons mis beaucoup de temps à mettre en place-, la fermeture des écoles et l’interdiction des grands rassemblements”, a-elle énuméré, ajoutant: “Je crois qu’il faut se fonder sur les éléments scientifiques que nous avons et il me semble que ce n’est pas le cas.”

Si elle plaide donc pour la fermeture des lycées, ou de certaines classes au collège, Marine Le Pen prône en revanche la réouverture des lieux de cultes. 

“L’exercice du culte est pour un grand nombre de nos compatriotes, et quel que soit le culte, un soutien important dans ce moment de vives tensions et de grandes angoisses pour beaucoup”, a-t-elle fait valoir, alors qu’une partie de la communauté catholique manifeste ce dimanche pour demander “le retour de la messe”.

Également interrogée sur l’arrivée prochaine d’un vaccin contre le coronavirus, Marine Le Pen indique qu’elle se refuserait à le rendre obligatoire. “Moi en ce qui me concerne je me vaccinerai, mais je ne forcerais personne à se vacciner car nous sommes en liberté”, a-t-elle insisté, alors que la question d’une vaccination obligatoire commence à faire débat (et que l’entourage du Premier ministre Jean Castex ne semble pas y être favorable, pour l’heure en tout cas).

À voir également sur le HuffPost: Jean Castex espère un déconfinement pour les fêtes de Noël



Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More