Covid-19: plus de 1500 personnes en réanimation, une première depuis le 27 mai

0 6


LUCAS BARIOULET via Getty Images

Un patient atteint du Covid-19 dans une unité de soin intensif à l’hôpital de Levallois-Perret le 9 avril 2020  (Photo by LUCAS BARIOULET/AFP via Getty Images)

CORONAVIRUS – La deuxième vague est là et elle est forte, a reconnu ce lundi 12 octobre le Premier ministre Jean Castex sur franceinfo. De fait les chiffres des autorités sanitaires concernant l’épidémie de coronavirus en France vont également en ce sens. Selon les données de ce lundi, 1539 personnes se trouvent actuellement en réanimation pour des cas de Covid-19, soit 56 de plus que la veille. Il faut remonter au 27 mai dernier pour trouver plus de 1500 personnes en réanimation.

Les nouvelles admissions en réanimation – l’un des autres indicateurs importants pour suivre l’évolution de l’épidémie puisque le principal enjeu est d’éviter que les hôpitaux ne soient débordés par un afflux massif de patients – ont également augmenté, avec 171 patients admis lundi, soit 98 de plus que la veille. Au total, ce sont  8671 personnes actuellement hospitalisées, soit 976 de plus.

Sur les dernières 24 heures, on dénombre également pas moins de 8505 nouvelles contaminations. C’est largement moins que les chiffres de ce week-end (16.101 cas ce dimanche et 26 896 samedi), mais cela est en partie dû à la fermeture des laboratoires le dernier jour de la semaine. 

96 nouveaux décès, un chiffre également important depuis le déconfinement, ont également été enregistrés, pour un total de 32.825 morts. 

Le taux de positivité des tests (proportion des personnes positives sur l’ensemble des personnes testées) poursuit en revanche sa progression à 11,8% (contre 8,6% lundi dernier).

Ce mardi, les villes de Toulouse et Montpellier passeront en zone d’alerte maximale, rejoignant de nombreuses autres villes comme Paris, Marseille, Lyon ou Lille.

Dans la foulée de l’interview de Jean Castex qui n’a pas exclu des reconfinements locaux, Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement a affirmé lundi qu’il “pourrait y avoir des mesures supplémentaires”, refusant toutefois d’en dire plus pour l’instant. “Oui, à un moment donné, il faudra prendre des mesures supplémentaires si la circulation que nous constatons ces derniers jours encore se confirme et s’accélère encore”, a-t-il expliqué sur RTL, “Maintenant, je ne peux pas vous faire les annonces, ce n’est d’ailleurs pas mon rôle de les faire”, a ajouté Gabriel Attal. Emmanuel Macron doit prendre la parole mercredi à 19h55 sur France 2 et TF1.  

À voir également sur Le HuffPost: Véran s’explique sur le paradoxe métro bondé, mais bars fermés



Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More