Dans “Faut qu’on parle”, six grands sportifs font leur coming out

0 19

capture Canal+

Dans “Faut qu’on parle”, six grands sportifs font leur coming out

LGBT – Pour la première fois publiquement, ils ont décidé de prendre un risque professionnel et de parler leur homosexualité. Pour le documentaire “Faut qu’on parle” de Canal+, six sportifs ont ouvertement pris la parole ce samedi 19 juin. 

Jérémy Clamy-Edroux, rugbyman, Astrid Guyart, escrimeuse, Jérémy Stravius, nageur, Céline Dumerc, basketteuse, Kevin Aymoz, patineur, et Amandine Buchard, judoka, ont chacun, face caméra, expliqué comment ils conjuguaient leur orientation sexuelle et leur carrière dans des milieux où la communauté LGBT est encore peu représentée ou source de tabou

 

Pourquoi se dévoiler et s’exposer à de possibles retombées négatives? “Je sais que je fais quelque chose de bien en essayant de libérer la parole, peu importe les critiques”, estime Kévin Aymoz, quadruple champion de France. “J’ai le sentiment que je devais le faire. Pas forcément pour moi, mais peut-être pour d’autres athlètes qui pourraient se poser des questions”, confie Astrid Guyart, vice-championne du monde par équipes.

“Pression des vestiaires”, “homophobie ordinaire”, “blagues homophobes”… Les sportifs racontent l’ambiance difficile et les craintes d’être eux-mêmes dans leur environnement de travail. Mais aussi le soulagement de ne plus mentir pour certains, après avoir décidé de sauter le pas.

“Je suis très fier de l’équipe de France, il y a zéro moquerie. Je me suis senti plus épanoui”, rapporte Kévin Aymoz. ”Ça m’a fait beaucoup de bien que ce soit eux qui viennent vers moi et m’en parlent”, confie aussi Jérémy Stravius.

“Il y aura des critiques et des moqueries, mais ce n’est pas grave”, se résigne Jérémy Clamy-Edroux qui se réjouit d’évoluer dans l’univers du rugby qu’il ne considère pas particulièrement homophobe. “J’espère que les footballeurs vont se réveiller”, note-t-il par ailleurs alors qu’aucune personne du monde du football n’a participé au documentaire.

L’émission a en tout cas été saluée sur Twitter, et les athlètes qui ont eu le courage de prendre la parole ont été largement félicités, comme vous pouvez le voir ci-dessous. 

En France, l’un des derniers sportifs à avoir publiquement évoqué son homosexualité était précédemment le patineur français Guillaume Cizeron en publiant une photo avec son copain sur Instagram. “J’ai eu envie de partager ça de manière publique parce que c’était la journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie”, expliquait-il alors. 

À voir également sur Le HuffPost: La Reine Elizabeth annonce que les thérapies de conversion vont être interdites

Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More