Des anciens informateurs des forces de l’ordre américaines impliqués dans l’assassinat de Jovenel Moïse – JUNO7

0 12


Des anciens informateurs des forces de l’ordre américaines impliqués dans l’assassinat de Jovenel Moïse selon CNN

La DEA a révélé au journal américain CNN, que parmi les personnes impliquées dans l’opération qui a tué le président Jovenel Moïse le 7 juillet dernier, plusieurs sont des anciens informateurs des forces de l’ordre américaines.

“Au moins un des hommes arrêtés par les autorités haïtiennes travaillait auparavant comme informateur pour la Drug Enforcement Administration (DEA) américaine. À un certain moment, l’un des suspects dans l’assassinat du président  Jovenel Moïse était une source confidentielle pour la DEA”, a déclaré la DEA dans un communiqué.

“Après l’assassinat du président Moïse, le suspect a contacté ses contacts au sein de la DEA. Un fonctionnaire de la DEA affecté en Haïti a exhorté le suspect à se rendre aux autorités locales et un fonctionnaire du département d’État américain, a fourni des informations au gouvernement haïtien qui ont aidé à la reddition et à l’arrestation du suspect et d’une autre personne”, a déclaré la DEA.

Advertisement. Scroll to continue reading.

La DEA a déclaré avoir connaissance d’informations selon lesquelles certains assassins auraient crié “DEA” au moment de leur attaque. La DEA a précisé dans sa déclaration qu’aucun des assaillants n’agissait au nom de l’agence.

D’autres avaient également des liens avec les États-Unis, notamment en travaillant comme informateurs pour le FBI, ont déclaré les personnes informées de l’affaire. Le FBI a déclaré qu’il ne faisait aucun commentaire sur les informateurs, sauf pour dire qu’il utilise des “sources légales pour collecter des renseignements” dans le cadre de ses enquêtes.

Jovenel Moise

12 juin 2019 – Fete PNH – Academie de Police , Freres,PV

En savoir plus:

L’ANAGH dénonce les menaces de mort à l’endroit des Greffiers Marcelin VALENTIN et Waky PHILOSTENE

Advertisement. Scroll to continue reading.



Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More