Des millions de tonnes de déchets électroniques menacent la santé de millions d’enfants

0 10

Les enfants qui travaillent au démantèlement des déchets électroniques s’exposent à des dommages physiques irréversibles, de même que les enfants qui vivent près des centres de recyclage, ou l’air, l’eau et le sol sont contaminés par les composés toxiques.

À cause de la forte augmentation des déchets électroniques, la santé de millions d’enfants est menacée, avertit l’Organisation mondiale de la santé dans un nouveau rapport publié le 15 juin, Enfants et décharges numériques.

La majorité des déchets électroniques sont envoyés vers « des pays à revenu faible ou intermédiaire, indique l’OMS, où ils sont recyclés par des travailleurs du secteur informel ».

D’après l’OMS, près de 13 millions de femmes ainsi que plus de 18 millions d’enfants et d’adolescents « dont certains n’ont pas plus de 5 ans », travaillent dans ce secteur pourtant réglementé depuis 1992 par la Convention de Bâle, qui interdit d’exporter des déchets dangereux, à part s’il est possible de les réutiliser ou de les réparer.

Cependant, les déchets sont facilement détournés comme des équipements défectueux et finissent en Chine, en Inde, au Mexique ou encore au Ghana. En 2019, l’Organisation des Nations Unies a révélé qu’il y avait eu plus de 53 millions de tonnes de déchets électriques ou électroniques dans le monde.

D’après une étude de l’ONU, les déchets électroniques produits ont augmenté de 21% en 5 ans seulement. D’ici 2030, nous devrions atteindre 74 millions de tonnes de déchets.

Selon l’ONU, seulement 17,4% des 53,6 millions de tonnes de déchets électroniques de 2019 ont été correctement collectés et recyclés, ce qui signifie que le reste a certainement été envoyé dans des décharges illégales dans d’autres pays.

déchets électroniquesdéchets électroniques

Mais selon l’OMS tous ces déchets sont une véritable bombe à retardement. Ils contiennent plus de 1000 substances nocives pour la santé, dont des perturbateurs endocriniens, des composés mutagènes, cancérogènes ou reprotoxiques.

Chez les femmes enceintes, l’exposition à ces déchets toxiques a également des effets néfastes et augmente le risque de grossesse prématurée et peut retarder le développement de l’enfant qui pourrait avoir subi des séquelles neurologiques, cardiaques ou encore immunitaires dans l’utérus.

déchets électroniquesdéchets électroniques
Crédits images: Pixabay

De nombreux enfants travaillent au démantèlement des déchets électroniques« parce que leurs petites mains sont plus habiles que celles des adultes », mais ils s’exposent à des séquelles physiques irréversibles, de même que les enfants qui vivent près des centres de recyclage. Les effets nocifs pour la santé des enfants comprennent notamment : des altérations de la fonction pulmonaire à cause de l’inhalation de particules fines et de poussières, des maladies chroniques qui se manifestent longtemps après le démantèlement comme les cancers et les maladies cardiovasculaires, mais également les lésions rénales et la détérioration du système immunitaire.

Pour protéger tous ces jeunes travailleurs exposés à de graves problèmes de santé, l’OMS appelle les États membres des Nations unies à agir d’urgence pour éradiquer ce fléau.

Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More