Du confinement aux vacances, j’ai passé 6 mois à chercher l’équilibre avec mes enfants – BLOG

6


ÉDUCATION – Clap de fin sur un été un peu particulier. Un été qui a fait suite à plusieurs semaines de confinement. Pour ma part, c’est un rideau qui tombe sur près de 6 mois quasiment non stop avec mes jumeaux de bientôt 4 ans. Et un des mots de ces 6 mois (bien après évidemment les 300.000 “papaaaaaa”) est définitivement le mot ÉQUILIBRE.

Comme beaucoup de parents, je crois, la recherche de ce fameux équilibre a pris encore plus de sens cette année. Être parent, c’est, de façon permanente, marcher sur un fil. Chercher l’équilibre pour éviter de tomber… Et s’il n’y avait qu’un seul équilibre, ce serait presque simple! Mais bien entendu, il s’agit de trouver LES équilibreS.

Des mois en équilibre

L’équilibre dans l’éducation de mes jumeaux (entre le cadre strict et la liberté). Je parle là de réussir à donner le cadre structurant tout en les laissant développer leurs personnalités. Et bien évidemment, avec des jumeaux (et c’est souvent la même chose avec deux enfants d’âges différents), ce qui fonctionne pour l’un ne fonctionne pas forcément pour l’autre. Pour une même activité, l’un peut exprimer un besoin d’accompagnement quand l’autre un besoin de grande autonomie. Et les deux typologies de besoins sont légitimes! À nous, parents, de nous adapter et de trouver l’équilibre dans l’éducation que l’on souhaite transmettre.

Vous avez envie de raconter votre histoire? Un événement de votre vie vous a fait voir les choses différemment? Vous voulez briser un tabou? Vous pouvez envoyer votre témoignage à [email protected] et consulter tous les témoignages que nous avons publiés.

L’équilibre dans l’éducation entre moi et les autres. Quand je parle des autres, je parle des proches, familles et amis (pas du parent que l’on croise au coin d’une rue et qui veut nous partager un conseil non sollicité! C’est réussir à rester à l’écoute des conseils et remarques sans pour autant perdre ce en quoi l’on croit [ni s’énerver]. Et quand ces remarques viennent des proches, forcément l’impact peut être important sur nous. Les “Tu es trop laxiste/ Tu n’es pas suffisamment sévère/ Tu passes trop de temps avec eux/ Tu es trop “Papa Poule”/ … Bref, dès qu’il y a un “trop”, cela ne sent pas bon! Mettre à distance toutes ces injonctions, tout en les écoutant, pour ne pas se perdre, c’est un gros défi du parent équilibriste!

L’équilibre dans le couple. Un couple de parents, c’est une équipe qui se doit d’être soudée pour la cohérence. Mais même avec une ligne commune, comme être parent signifie marcher sur un fil, le pas de côté peut vite faire vaciller le fil… et donc l’équipe.

L’équilibre des temps: avoir plein de temps pour les enfants… mais aussi du temps pour soi sans eux. C’est un sujet hyper tabou. “Quoi, tu pars seul durant 4 jours en laissant tes enfants??”… Pourtant, je suis persuadé que les différents piliers de vie [la famille, le job, la vie sociale…] reposent sur un pilier: SOI! Prendre soin de soi est ultra nécessaire pour prendre soin de ses enfants [comme en cas de crash dans un avion: on se met le masque à oxygène d’abord à soi avant de le mettre à nos enfants]. Et c’est loin d’être accepté… J’ai pu le faire cet été… et cela permet de recharger les batteries!

L’équilibre entre la déconnexion et les envies de projets pros pour la nouvelle saison. Avec le confinement, puis les crises sanitaires et économiques, l’équilibre vie pro-vie perso a été mis à mal [nooonnn, le télétravail avec des enfants à la maison n’est pas le VRAI télétravail]. Cet été, j’ai passé pas mal de temps à trouver le bon équilibre…

L’équilibre entre l’alcool et l’eau durant ces vacances [naaaannn je déconne! Jamais d’eau l’été, c’est une règle!]

L’équilibre entre le plaisir et la fatigue, et entre l’instant présent et l’organisation des jours suivants. Pas toujours facile de s’y retrouver…

L’équilibre, c’est un sujet qui a toute mon attention depuis la naissance de mes enfants et sur lequel je bosse pas mal! Et c’est pour moi une histoire de curseur à placer sur le fil de la vie… Et parce que c’est la vie, ce n’est jamais complètement le même fil, et cela demande régulièrement des ajustements…

Mes résolutions de rentrée pour gagner en équilibre

Le soleil qui se couche sur cet été un peu particulier. Cette photo de mes jumeaux admirant le soleil qui quitte le jour (photo sans filtre !) restera une de celles de mon été.

Le soleil qui se couche sur cet été un peu particulier. Cette photo de mes jumeaux admirant le soleil qui quitte le jour (photo sans filtre!) restera une de celles de mon été.

Leurs regards n est évidemment pas le même que le mien… à quoi peuvent ils penser…?

En capturant ce moment, je pense à tout ce que nous avons partagé sur ces 6 mois, à ces rires et ces pleurs, à ces apprentissages et progrès, à cette enveloppe de bébé que vous avez définitivement quitté pour celle de jeunes enfants, a cette fatigue qui fait de moi un papa de triplés!

Je pense à ce monde un peu fou dont on essaye de vous préserver encore un peu… sans pour autant vous le cacher pour vous y préparer.

Et un soleil qui se couche, c est un autre qui se lève… La rentrée est un bon moment pour poser de nouvelles intentions. Il ne s’agit pas de se mettre une pression folle. Juste de tirer un bilan des mois passés. Et de tenter de nouvelles approches pour la nouvelle saison. Voici les miennes pour préserver mon équilibre sur cette nouvelle saison.

  • Ne pas me laisser contaminer par le climat anxiogène. Et ne pas céder à la peur ambiante;
  • Continuer de me préserver moi en prenant soin de moi. Chacun fait comme il peut en fonction de ses obligations de vie. Mais s’accorder un peu de temps juste à soi permet de gagner en équilibre;
  • Ne pas faire de supposition (accord Tolteque). Un bon bouclier pour contrer les remarques des proches 😉
  • Choisir entre avoir raison ou être heureux… et trouver l’équilibre entre ces deux points (car ce n’est rarement blanc ou noir). Une phrase magique pour garder l’équilibre au sein d’un couple;
  • Préserver mon équilibre vie pro / vie perso (en trouvant l’équilibre entre mes besoins et ceux de mes clients – et cela fonctionne quand on est salarié);
  • Me faire confiance et faire confiance à mes enfants. Toujours.
  • Apprendre à écouter (car il y a parfois du bon. Et que la remise en question fait avancer)… puis à garder ou à jeter (car parfois il n’y a pas que du bon !!);
  • Savoir dire non;
  • Suivre son instinct et déculpabiliser.

Enfin, n’oublions pas qu’un soleil qui se couche, c’est un autre qui se lève…

Le soleil va bientôt se lever sur un autre jour, sur la rentrée en 2eme année de maternelle, sur moins de temps ensemble, sur une liberté partielle,…

Le soleil va bientôt se lever sur de nouveaux chemins, de nouveaux espoirs, de nouveaux rires, de nouveaux copains pour les enfants, de nouveaux sourires, de nouveaux équilibres, …

A chacun de choisir ce que l’on souhaite que le soleil éclaire pour faire au mieux rayonner les mondes. Le sien, celui de ses enfants et le monde dans lequel nous vivons ensemble.

Est-ce que cela va fonctionner ? On en reparle avant l’été prochain !

Vous pouvez suivre Pascal sur son blog Histoires de papas et ses comptes Twitter, Facebook et Instagram.

<strong>Pascal Van Hoorne - <a href="https://www.amazon.fr/Histoires-papas-portraits-inspirants-quotidien/dp/1981098046/ref=sr_1_1?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&amp;dchild=1&amp;keywords=pascal+van+hoorne&amp;qid=1599646875&amp;s=books&amp;sr=1-1" target="_blank" rel="noopener noreferrer">Histoires de papas</a></strong>

Pascal Van Hoorne – Histoires de papas

À voir également sur Le HuffPost: Pour vous impliquer vraiment dans votre congé paternité, voici comment faire



Source link

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More