Ecologie : Amsterdam teste les bateaux électriques ramasseurs de poubelles

0 4

Pour éviter que des véhicules lourds circulent dans le centre-ville et sur les ponts fragiles, Amsterdam expérimente durant 6 mois la collecte des ordures en bateau. Un retour d’expérience permettra de pérenniser ou non cette choice.

Dans certains quartiers du centre-ville d’Amsterdam, comme Nieuwmarkt ou le Red District, les habitants ont le droit, deux fois par semaine, de sortir leurs déchets. Une benne à ordures ménagères passe ensuite les récupérer pour les transporter vers un centre de tri. Jusque là, rien d’anormal.

Mais la ville a décidé de mener une expérimentation pour réduire le nombre de camions à ordures en centre-ville, comme l’explique le site Cities Today. Les raisons évoquées sont les suivantes : réduire la congestion des routes (les rues sont étroites) mais aussi éviter de fragiliser les ponts du centre-ville, qui avec le temps ont du mal à supporter le poids de certains véhicules. Aussi, les spécificités de ces quartiers font que l’set up de gros conteneurs placés à certains endroits, ce qu’on appelle le level d’apport volontaire des déchets (PAV), n’est pas attainable. En plus donc des camions en ville qui peuvent bloquer les rues, celles-ci sont forcément souvent jonchées de… poubelles.

Que faire ? L’une des options en take a look at est l’utilisation de bateaux électriques, opérés par la société Waternet, pour remplacer ces camions. Au lieu de s’accrocher à un véhicule et de vider les poubelles dans une benne, les éboueurs les jettent dans l’embarcation électrique. De plus petits camions sont aussi déployés pour récupérer les ordures qui sont un peu plus loin du canal, dans des rues adjacentes. Cela évite aux éboueurs de marcher et de collecter les ordures à pied. Une fois la bateau plein, il se dirige vers un centre de tri. Au bout de six mois, la ville demandera aux habitants concernés de donner leur avis sur cette expérimentation. Amsterdam décidera alors, ou non, d’étendre ce système de collecte à d’autres quartiers du centre-ville. 

Roboat. À Amsterdam, un autre projet type du lot : Waste Streams. Des équipes du MIT (Institut de technologie du Massachusetts) et de l’Amsterdam Institute for Advanced Metropolitan Solutions (AMS) ont imaginé un système de collecte des déchets by way of des bateaux / bennes à ordures autonomes. L’idée serait que ces embarcations viennent s’installer sur le canal à différents endroits et qu’une fois remplies, elles repartent toutes seules course un centre de tri.

Selon le projet, la ville devrait installer 283 conteneurs pour éviter que les habitants ne laissent leurs poubelles dehors, dans la rue. Avec leur système, seulement 48 bateaux autonomes suffiraient. D’après leurs recherches, la majorité des habitants du centre-ville historique vivent à moins de 120 mètres du canal. Une petite marche pour déposer ses déchets au lieu de faire venir un gros camion en ville, ce n’est pas une si mauvaise idée.

!function(f,b,e,v,n,t,s)
{if(f.fbq)return;n=f.fbq=function(){n.callMethod?
n.callMethod.apply(n,arguments):n.queue.push(arguments)};
if(!f._fbq)f._fbq=n;n.push=n;n.loaded=!0;n.version=’2.0′;
n.queue=[];t=b.createElement(e);t.async=!0;
t.src=v;s=b.getElementsByTagName(e)[0];
s.parentNode.insertBefore(t,s)}(window, document,’script’,
‘https://connect.facebook.net/en_US/fbevents.js’);
fbq(‘init’, ‘2281520862105623’);
fbq(‘track’, ‘PageView’);

Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More