Emmanuel Macron au Japon avec les JO 2024 en ligne de mire

0 6

THOMAS SAMSON via AFP

Emmanuel Macron sur le Tour de France jeudi 15 juillet (photo d’illustration).

INTERNATIONAL – Il y a l’habituel langage diplomatique. La “relation bilatérale” qu’il convient de soigner, la “coopération culturelle” qu’il faut approfondir et “l’attractivité économique” de la France qu’il est question de promouvoir. Mais le voyage d’Emmanuel Macron au Japon ce vendredi 23 juillet s’inscrit dans une séquence qui n’aura échappé à personne: les Jeux olympiques de Tokyo

Si le chef de l’État a bien prévu d’aborder les dossiers stratégiques avec le Premier ministre japonais Yoshihide Suga, il a néanmoins placé cette séquence sous la bannière olympique, justifiant ce déplacement par la volonté de “soutenir” les JO ainsi que “l’organisation japonaise et les athlètes français” sur le pont, malgré le contexte sanitaire. Emmanuel Macron doit d’ailleurs assister à la cérémonie d’ouverture, sauf annulation de dernière minute en raison du Covid-19.

“C’est important pour nous que ces grands rassemblements puissent subsister malgré le contexte sanitaire que nous connaissons”, fait valoir l’Élysée, raison pour laquelle le président de la République “avait à cœur” de se rendre sur place, où il rencontrera les huiles du monde olympique, dont le président du CIO Thomas Bach, la présidente du Comité national olympique et sportif français Brigitte Henriques ou le président du Comité d’organisation des Jeux olympiques parisiens Tony Estanguet. Avec, ”évidemment”, l’organisation des JO 2024″pour agenda.

“Valoriser le sport féminin”

“Nous allons, à l’issue de ces Jeux olympiques, puis paralympiques, rentrer véritablement dans l’olympiade française”, insiste l’entourage du président de la République, considérant que sa présence sur place montre “toute l’implication de l’État français et de l’ensemble du gouvernement dans la préparation” de l’édition parisienne.

Et puisqu’il s’agit de démontrer l’investissement personnel du chef de l’État à l’égard du monde sportif, Emmanuel Macron devrait assister à plusieurs épreuves, notamment en judo, sport japonais où la France nourrit plusieurs espoirs de médailles. Le locataire de l’Élysée prévoit également de “valoriser le sport féminin”, en assistant à une rencontre de basket 3×3, une nouvelle discipline lancée en version olympique à Tokyo. Seule ombre à ce tableau sportif, une délégation (très) restreinte, qui ne comprendra ni la ministre des Sports Roxana Marineanu ni l’actuelle maire de Paris (dont le mandat couvrira les olympiades parisiennes) Anne Hidalgo. Côté gouvernement, seul le ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports Jean-Michel Blanquer accompagnera le chef de l’État.  

À l’issue de cette halte nipponne, Emmanuel Macron s’envolera samedi soir pour la Polynésie française où il effectuera sa toute première visite. Une deuxième étape où les préoccupations devraient être beaucoup plus politiques que sportives.

À voir également sur Le HuffPost: Le 14-Juillet de Mcfly et Carlito ne s’est pas passé comme prévu

Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More