F1: Lewis Hamilton champion du monde pour la 7e fois, record de Schumacher égalé

0 27


Bryn Lennon via Getty Images

Vainqueur du Grand Prix de Turquie ce dimanche 15 novembre, Lewis Hamilton a également remporté le titre de champion du monde de Formule 1, son septième. Il égale ainsi le record de la légende Michael Schumacher. 

FORMULE 1 – Ce dimanche 15 novembre à Istanbul, le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes) a gagné, dans l’adversité, le Grand Prix de Turquie de Formule 1 pour égaler avec la manière le record de sept titres mondiaux de l’Allemand Michael Schumacher. 

Sixième sur la grille sur un circuit qui a posé des difficultés à son équipe tout le weekend, terminant la course sur des pneus usés jusqu’à la corde, Hamilton a brillamment piloté. À l’image des trois derniers jours, et notamment de qualifications passablement perturbées, la pluie aura effectivement perturbé la course. Mais Lewis Hamilton est, une fois de plus, celui qui s’en est le mieux tiré, évitant les sorties de pistes et gérant à la perfection sa monoplace. 

Devant Pérez et Vettel

Il est accompagné sur le podium par le Mexicain Sergio Pérez (Racing Point) et l’Allemand Sebastian Vettel (Ferrari), quadruple champion du monde de la discipline, mais qui monte sur la boîte pour la première fois dans une saison 2020 très compliquée pour lui.

Dernier rival de celui est donc devenu septuple champion du monde, son équipier Valtteri Bottas, qui promettait jeudi de faire son possible pour “retarder” son sacre, n’est pas parvenu à tenir parole. Après avoir enchaîné les tête-à-queue sur une piste détrempée, le Finlandais est 14e à un tour et hors des points.

Avec trois manches encore à disputer et 26 points à prendre au maximum lors de chacune (78 en tout), le champion britannique, avec ses 110 longueurs d’avance, ne peut plus être rejoint en tête du classement des pilotes.

Le plus grand pilote de l’Histoire? 

Après 2008 avec McLaren et 2014, 2015, 2017, 2018 et 2019 avec Mercedes, Hamilton, 35 ans, est donc assuré d’un septième titre mondial et égale un nouveau record de la légende Schumacher, après avoir battu celui des victoires (94 contre 91), des podiums (163 contre 155) et des pole positions (97 contre 68).

Pour Mercedes, c’est un septième titre des pilotes d’affilée depuis 2014 (Nico Rosberg l’avait emporté en 2016 pour l’écurie allemande), qui s’ajoute à la septième couronne des constructeurs coiffée consécutivement lors de la manche précédente. De quoi conforter encore les Flèches d’argent dans leur position d’écurie la plus récompensée de l’histoire de la F1 sur une période donnée. Mieux que Ferrari dans les années Schumacher (cinq titres des pilotes et six des constructeurs entre 1999 et 2004). 

En interview après sa course record, Lewis Hamilton est apparu très ému par sa performance. “Je n’ai pas les mots”, a-t-il d’ailleurs déclaré, comme s’il gagnait un grand prix pour la première fois de sa carrière. Et de lancer un message à la jeunesse, lui intimant de renoncer à aucun rêve et de ne jamais baisser les bras, même devant ce qui semble impossible à réaliser. 

Pour le reste de la course, le poleman Lance Stroll, qui s’élançait pour la première fois de sa carrière dans cette position à l’âge de 22 ans, s’est effondré après le 35e tour et termine 9e. Les Français Esteban Ocon (Renault) et Pierre Gasly (AlphaTauri) sont 11e et 13e et donc hors des points. Le troisième tricolore, Romain Grosjean (Haas), lui a abandonné.

À voir également sur le HuffPost: En vacances, Lewis Hamilton nettoie une plage et le fait savoir



Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More