Fashion Week: Louis Vuitton fait défiler à son tour ses mannequins homme en robe

0 5

Kristy Sparow via Getty Images

La robe fait son entrée chez Louis Vuitton, côté hommes.

MODE – “Créer un monde tel que j’aimerais le voir dans la vraie vie.” Cet objectif, c’est celui que s’est donné Virgil Abloh, actuel directeur artistique du prêt-à-porter pour hommes chez Louis Vuitton et dont la nouvelle collection a été présentée ce jeudi 24 juin en ligne, en pleine Fashion Week parisienne.

Dans une vidéo d’une dizaine de minutes intitulée “Amen Break”, le créateur de mode multiplie les références à la musique noire américaine, comme le hip-hop et la soul, avec pour but de révéler son influence dans notre manière de nous habiller.

“Effacer les frontières vestimentaires”

Le point fort de cette collection printemps-été 2022? Des hommes en robe, mais pas seulement. Certains sont en jupe. Elle peut être plissée ou non, longue ou mini. La robe, elle, se porte cintrée à la taille, parfois avec des volants ou comme un manteau rembourré.

Kristy Sparow via Getty Images

Kristy Sparow via Getty Images

Ces silhouettes, comme l’explique Virgil Abloh dans les notes du défilé, sont au croisement de plusieurs inspirations. Les pions d’une partie d’échec, d’abord. Le kendo, un art martial japonais, aussi. Elles sont toutes les deux très prégnantes dans l’image du Wu-Tang Clan, célèbre groupe de rap auquel le designer a souhaité rendre hommage ici.

Kristy Sparow via Getty Images

Kristy Sparow via Getty Images

Contrairement à la semaine de la mode de Londres qui est récemment devenue “gender neutral”, celle de Paris, qui se clôture ce dimanche 27 juin, est officiellement dédiée à la mode masculine. Virgil Abloh, lui, dit vouloir effacer les frontières vestimentaires au nom d’une approche plus “humaine” de l’habillement et “d’un appel universel à la paix et à l’amour”. Ce n’est pas qu’une question de mode ou de pop culture, “c’est une éducation et ça peut ouvrir les esprits”, souffle-t-il chez Vogue.

Une démarche croissante

Ce discours, le styliste de 40 ans n’est pas le premier à le tenir. Au mois de septembre 2020, Stella McCartney a, par exemple, lancé une collection dite “non genrée”. Marc Jacobs, aussi, avec sa capsule “Heaven”. Sur le site de Gucci, il existe désormais une section intitulée “MX” pour célébrer l’expression de soi et déconstruire notre façon binaire de nous vêtir.

Virgil Abloh n’est pas non plus le premier à intégrer des robes ou des jupes dans ses collections de vêtements pour hommes. Gucci, encore, en propose une depuis le mois d’octobre 2020. Alors que Burberry s’y est mis cette année, elles existent chez Ludovic de Saint Sernin depuis ses débuts au calendrier officiel.

Kid Cudi, Harry Styles, … Les célébrités s’y essayent. S’agit-il d’une récupération des codes queer ou d’une véritable expression vestimentaire plus fluide? Comme pour le crop top ou le harnais, la tendance interroge. Peut-elle vraiment s’importer dans le grand public? C’est sans doute une question de temps.

À voir également sur Le HuffPost: Gucci lance une robe tartan, mais pour les hommes

Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More