Haïti : Des responsables de Canez construction qualifient d’outrageuses les déclarations de Jonas Coffy

0 5


Des responsables de Canez construction, Michaelle Auguste Saint-Natus et Christelle Saint-Natus  rejettent les allégations du ministre du commerce selon lesquelles l’entreprise avait provoqué la situation de tension qui a régné mardi à Delmas 2, lors de sa visite d’inspection. Elles qualifient d’outrageuses les déclarations de Jonas Coffy.

Port-au-Prince, le 14 octobre 2020 :- Suite aux déclarations du ministre de Commerce et de l’Industrie, Jonas Coffy, accusant les dirigeants de l’entreprise Canez Construction d’avoir commandité une tentative d’assassinat contre  les membres d’une délégation ministérielle qu’il conduisait dans le cadre d’une visite d’inspection, les responsables n’ont pas mis de temps à réagir. 

Intervenant sur les ondes de Radio Métropole dans la soirée du mardi, les responsables de l’entreprise qualifient  d’outrageuses, ces déclarations.

« Les tirs à Delmas 2 ne sont pas nouveaux, c’est la réalité de la zone » évoque Christelle Saint-Natus.  Elle affirme ne pas comprendre que le ministre du commerce ait pu accuser l’entreprise d’avoir été à l’origine d’un mouvement de panique au niveau de ce quartier.

Ce qui s’est passé devrait, au contraire attirer l’attention du ministre Jonas Coffy sur les conditions  difficiles dans lesquelles fonctionne l’entreprise en matière de sécurité, estime madame Saint-Natus. 

Les propos de  Michaelle Auguste Saint-Natus vont dans le même sens. Elle déplore que le ministre du commerce ait tenu un tel discours dans la presse, portant des accusations sans fondement à l’endroit d’une entreprise commerciale, vieille de plusieurs décennies et reconnue parmi les plus honnêtes fiscalement. 

«Les entreprises CANEZ sont le symbole d’un entrepreneuriat national, dynamiques et soucieux du mieux-être collectif » a-t-elle renchéri.

Madame Saint-Natus, s’est  montrée offusquée que le ministre du commerce ait eu du mal à comprendre qu’il est difficile pour l’entreprise de fixer la totalité des prix de ses articles en gourdes rien que sur une période de deux mois environs.  Ce sont en effet plus de 14 000 articles qui sont exposé dans le magasin, a-t-elle soutenu.

Ce n’est pas que Canez Construction n’entend pas respecter les normes définies par l’État haïtien en ce qui concerne l’affichage en gourde sur tous les produits. Il s’agit d’un processus qui exige plus de temps a fait savoir Michaelle Auguste Saint-Natus.

Elle fait remarquer que le taux de change n’est pas encore stabilisé sur le marché. Le prix affiché aujourd’hui pourrait avoir besoin d’être révisé (à la hausse ou à la baisse) demain, a-t-elle ajouté.

Rappelons que lors de la visite d’inspection du ministre du commerce, Jonas Coffy à Canez Construction le mardi 13 octobre 2020, un responsable de l’entreprise, Ralph André Xavier Auguste a été arrêté, parce que les prix des produits n’étaient pas libérés et affichés en gourde. Il a été relaxé quelques heures plus tard.

Vant Bef Info (VBI)



Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More