Haïti-Élections: Les USA se font menaçants, des partis politiques réagissent

0 10


Les avis sont partagés au sein de la classe politique autour des recents tweets de l’ambassade des États-Unis en Haïti encourageant les protagonistes à trouver un terrain d’entente autour de la mise en place d’un conseil électoral provisoire en vue de l’organisation des élections dans le meilleure des délais. Si certains acteurs politiques qualifient ce message d’ingérence de la communauté internationale, d’autres par contre les prennent comme un message digns de ramener à l’ordre constitutionnel.

Le coordonnateur national du parti INIFOS, Paul Denis, ne cache pas son indignation après ce message qu’il assimile à de l’ingérence politique. De plus, Paul Denis estime que le contexte n’est pas favorable à l’organisation d’élections et le présidentiel Jovenel Moïse n’inspire pas confiance.

Advertisement

De son côté, le porte-parole du Parti Haïtien Tèt Kale, le Dr Rudy Hériveau, estime que ce message de l’ambassade des États-Unis est juste puisque, selon lui, il faut renouveler le personnel politique. Il déplore, en ce sens, le refus des acteurs concernés de participer au processus de mise en place du conseil électoral.

L’organisation politique OPL, dit voir à travers ce tweet un « halte là » formulé par l’ambassade exhortant le président de la République à stopper les démarches relatives la mise sur pied d’un nouveau CEP composé, selon lui, de ses alliés. Selon lui, un CEP formé par l’exécutif ne saurait organiser d’élections honnêtes et crédibles.

Soulignons que ce tweet de l’ambassade des États-Unis en Haïti intervient quelques heures après les déclarations du Premier ministre Joseph Jouthe sur une station de la capitale selon lesquelles les noms des 9 membres du conseil électoral provisoire seront connus sous peu.



Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More