Haïti : L’essentiel de l’actualité du jeudi 12 novembre 2020 – JUNO7

0 9


Actimed

Haïti : l’essentiel de l’actualité

Ne ratez aucune info, Retrouvez toutes les informations et l’essentiel de l’actualité Haïtienne tous les jours sur Juno7.

Dans une note publiée ce mercredi 11 novembre 2020 par le ministre Pradel Henriquez, qui fait office de porte-parole du gouvernement, ce dernier appelle la population à redoubler de vigilance face à la pandémie du COVID-19 qui continue de tuer dans les pays voisins d’Haïti notamment la République Dominicaine et les États-Unis d’Amérique. Les autorités gouvernementales, selon le ministre de la culture et de la communication, ont récemment observé une augmentation des nouveaux cas de COVID-19 y compris une augmentation des cas de mortalité due à la pandémie dans le pays.

Dans un contexte de multiplication des actes de banditisme dans le pays, porter une cagoule à tout va peut être une source d’insécurité pour la population car des hommes qui se font passer pour des policiers ont déjà commis des actes d’enlèvement dans les environs de la capitale. Dans une note de service dont copie conforme a été envoyée à l’inspecteur général en chef et au coordonnateur de la sécurité présidentielle, Rameau Normil, directeur général a.i de la PNH, a dit constater que certains membres des unités territoriales de police portent régulièrement une cagoule dans l’accomplissement de leurs activités routinières.

La Direction Générale de la Police Nationale d’Haïti, dans un communiqué de presse en date du 9 novembre, a dit constater depuis quelques temps que certains conducteurs persistent à circuler à bord de véhicules sans plaques d’immatriculation au mépris des lois et règlements régissant la matière.

Actimed_728Actimed_728

La Direction générale de la PNH rappelle ainsi à tous les usagers de la voie publique que , suivant les dispositions de l’article 21 du code de la route en vigueur ( décret du 26 mai 2006 ) , « Aucun véhicule ne sera admis à la circulation s’il ne remplit pas les conditions requises par la loi et les règlements , notamment les lois relatives à l’immatriculation , à l’inspection et à l’assurance des véhicules ».

En conséquence, poursuit ce communiqué, « Tout chofè ke lapolis jwenn kap kondui yon veyikil san plak ap arete epi veyikil sa a ap konfiske daprè dekrė 26 me lane 2006 nan atik 34 la ». La PNH ajoute au passage que l’Inspecteur Général en Chef , les Directeurs Centraux, Départementaux et le Directeur de la Circulation et de la Police Routière ( DCPR ) veilleront à la stricte application de cette mesure.

La crise s’est envenimée au Ministère des Affaires Sociales et du Travail (MAST). Le bras de fer se poursuit entre la ministre Nicole Yolette Altidor et les employés ou contractuels qui réclament de meilleures conditions de travail, le paiement de plusieurs mois d’arriérés de salaire et surtout la mise à pied de la titulaire du MAST, incompétente à leurs yeux en plus d’être la principale responsable du dysfonctionnement de ce ministère.

Cette crise paralyse fortement la vie des organisations sociales qui doivent souvent recourir au MAST pour des formalités d’usage et administratives diverses. Depuis le 26 octobre 2020, la crise qui sévit au MAST, alimentée par l’inaction des autorités gouvernementales, a pris une tournure pour le moins inattendue.

Sur son compte twitter, le ministre des affaires étrangères haïtiens, Claude Joseph, avait annoncé le 8 novembre avoir adressé, au nom du gouvernement de la République d’Haïti, une lettre au directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, lui demandant d’inviter la République de Chine (Taiwan) à participer à la reprise de la 73e session de l’AMS. Une nouvelle accueillie favorablement par le gouvernement taïwanais qui remercie son homologue haïtien de son support. « Le gouvernent haïtien demeure convaincu que Taiwan, dont le professionnalisme et l’expérience sont largement reconnus par l’OMS et ses Etats membres, pourra contribuer aux efforts de la communauté internationale visant à endiguer la pandémie de Covid-19 » a poursuivi le chancelier haïtien.

Le monde attend un vaccin contre le coronavirus. Et ce vaccin pourrait être celui développé par la société BioNTech, basée à Mayence en Allemagne, un vaccin conçu en collaboration avec l’Américain Pfizer. Une demande d’autorisation d’utilisation d’urgence doit être déposée à la mi-novembre aux Etats-Unis.Les Américains, qui ont précommandé 100 millions de doses, affirment que la campagne de vaccination pourraient commencer avant la fin de l’année. Les Européens, qui ont préacheté 200 millions de doses et signeront « dans les prochains jours » pour 100 millions de doses supplémentaires, espèrent pouvoir en disposer début 2021.

BAJAJ, cette entreprise locale spécialisée dans la vente de motocyclettes, rouvre ses portes à Pétion-Ville. Elle se situe désormais au numéro 83, Rue Lambert, à l’ancien local de Yamaha. La grande ouverture s’est tenue ce mercredi 11 novembre 2020.

“Ce nouveau magasin muni d’un showroom spacieux et accueillant, se veut l’expression du respect éprouvé par notre administration pour nos clients qui méritent, selon nous, un service à la hauteur de leur expérience”, a déclaré Steeve Fanfan, manager de Bajaj, vendeur exclusif de Motocyclettes de marque Boxer en Haïti.

JacJac

(function(d, s, id) { var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0]; if (d.getElementById(id)) return; js = d.createElement(s); js.id = id; js.src=”https://connect.facebook.net/en_US/sdk.js#xfbml=1&appId=249643311490&version=v2.3″; fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs); }(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));



Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More