Haïti – Politique : Violente manifestation anti-Gouvernementale, plusieurs blessés par balles

0 4



<!–


Camp La Piste – ©Timo Luege/IASC Shelter Cluster
Voir la galerie photos…

–>


Haïti – Politique : Violente manifestation anti-Gouvernementale, plusieurs blessés par balles
18/10/2020 11:06:10

Haïti - Politique : Violente manifestation anti-Gouvernementale, plusieurs blessés par balles

Samedi, répondant à l’appel d’une nouvelle structure de l’opposition plurielle dénommée « Direction de l’opposition » composé de : « Ayiti an aksyon » (AAA), Fusion des sociaux-démocrates, Mouvement chrétien pour une nouvelle Haïti (MOCHRENAH), Organisation du peuple en lutte (OPL), INIFÒS, INITE, Secteur démocratique et populaire, Vérité et Veye yo, des manifestants par milliers au niveau national, ont pris le béton à Port-au-Prince et dans quelques villes de provinces (Cap-Haïtien, Gonaïves, Saint-Marc et à Jacmel) pour exiger pour la énième fois, le départ du Président Jovenel Moïse…

Dans la capitale, les manifestations ont débuté peu avant 10h00 a.m., des barricades de roches et de pneus enflammés ont été érigées au niveau du Champ de Mars et dans plusieurs endroits de la zone métropolitaine. De nombreux incidents ont été enregistrés sur le parcours des manifestants, bris de vitrines voitures vandalisé, jets de pierres et de bouteilles… Des manifestants ont tenté d’incendier une station d’essence (Delmas 63) et une maison (Delmas 67). Des barricades de pneus enflammés ont été rapportées entre autres sur l’avenue John Brown, Martin Luther King et sur la route de Delmas…

La Police National d’Haïti (PNH) est intervenue plusieurs fois, souvent sous les jets de pierres pour disperser des manifestants. Sur la route de Delmas où de nombreuses barricades avaient été érigées. La PNH a fait un usage abondant de grenades lacrymogène notamment au niveau de Delmas 48 et 67 où de nombreux coups de feu d’origine incertaine auraient fait plusieurs blessés selon des témoins (information non confirmée de source officielle). Des individus non identifiables et masqués et lourdement armés ont été aperçu sans être inquiétés… Dispersée par les forces de l’ordre, les manifestants n’ont pas pu atteindre Pétion-Ville ni le centre-ville de Port-au-Prince comme prévu.

Plusieurs leader de l’opposition dont André Michel, leaders du mouvement dit « démocratique et populaire, Paul Denis (INIFÒS), Edgar Leblanc Fils (OPL), Nenel Cassy (Fanmi Lavalas) les ex sénateur de l’opposition Ricard Pierre et Antonio Chéramy et entre autres ont été apperçus parmis les manifestants

Pour André Michel, la mobilisation a été un succès affirmant « […] Nous sommes en route vers la transition […] Il n’y aura pas d’élections avec Jovenel Moïse au pouvoir, ni de cohabitation. Son mandat constitutionnel prend fin le 7 février 2021 […] »

PI/ TB/ HL/ HaïtiLibre



Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More