Halima Aden quitte l’industrie de la mode pour la… religion

0 28


Le mannequin américain d’origine somalienne, Halima Aden, a déclaré qu’elle quittait les défilés de mode parce que l’industrie l’avait forcée à s’éloigner de ses croyances religieuses. La jeune femme de 23 ans de confession musulmane a expliqué comment son travail l’éloignait davantage de son identité.

« Je ne peux que me reprocher de me soucier davantage des opportunités que de ce qui était réellement en jeu », a écrit Halima Aden, l’un des premiers mannequins à porter un hijab tout en représentant des méga marques de mode. « J’éprouvais un sentiment d’être une minorité au sein d’une minorité ». « Là où je blâme l’industrie est le manque de stylistes musulmanes », a-t-elle reproché.

Malgré son succès en tant que femme musulmane noire dans l’industrie, Halima Aden a déclaré qu’elle se sentait souvent sous pression, car elle se sentait mal à l’aise, pendant les séances photos. Elle a déclaré qu’une pause due à la pandémie de Coronavirus en cours lui avait « ouvert » les yeux. « J’ai enfin réalisé où je me suis trompé dans mon voyage personnel avec le hijab », a déclaré Aden, qui est née dans un camp de réfugiés au Kenya et a déménagé aux États-Unis à l’âge de 7 ans.

Dans un article séparé dépeignant Aden avec sa mère, elle a déclaré: « Je prends position pour moi-même, mais je prends également position pour toutes les personnes qui ont perdu leur âme à cause de la mode ». « Nous n’aurons jamais besoin de votre représentation », a-t-elle ajouté.

Halima Aden a fait la Une des journaux pour la première fois en 2016, lorsqu’elle a été la première femme à porter un hijab, un foulard porté par de nombreuses femmes musulmanes qui pensent que cela fait partie de leur religion, lors du concours Miss Minnesota USA.

Depuis, elle est apparue sur la couverture du British Vogue et sur les podiums de la Fashion Week de New York. Elle a été le premier mannequin à porter un hijab et un burkini complet dans le numéro de maillot de bain annuel de Sports Illustrated. Le spread a été tourné à Watamu Beach au Kenya.

Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More