Hidalgo pointe les “ambiguités” d’EELV et Mélenchon sur la République

0 5


FRANCOIS GUILLOT – AFP

David Belliard et Anne Hidalgo, ici en juin dernier ont échangé à distance sur le thème de la République.

POLITIQUE – C’est rare qu’elle les attaque aussi fort publiquement. Invitée de BFMTV ce 21 novembre, Anne Hidalgo s’est montrée intransigeante vis-à-vis de ses alliés écologistes au Conseil de Parisà propos de leur “rapport à la République”.

“Ils sont plus complexes que ça, je leur dis souvent, ‘j’ai un problème avec votre rapport à la République’”, lance la maire de Paris qui cite récemment leur position au Conseil de Paris sur la rue en hommage à Samuel Paty. “L’assassinat de Samuel Paty a été un choc pour tout le pays, on devrait tous être unanimes là-dessus et on ne l’a pas été”, a regretté Anne Hidalgo qui vise “le relativisme culturel” qu’elle met en opposition avec l’universalisme qu’elle défend.

Elle les appelle à “sortir de l’ambiguïté”.

Cette diatribe n’est pas passée inaperçue chez les premiers intéressés. Le chef de file des écologistes parisiens, David Belliard, a immédiatement répliqué via son compte Twitter. “Nous n’avons de leçons à recevoir de personne”, a-t-il tonné.

La proposition socialiste au Conseil de Paris de nommer une rue de la capitale “Samuel Paty” n’a pas été suivie immédiatement par le groupe écologiste, la présidente du groupe ayant rappelé que la règle est d’attendre cinq ans après la mort de quelqu’un avant de lui attribuer une rue. Les Verts ont finalement voté “pour” a affirmé David Belliard à l’AFP le jour du vote, sur fond de problèmes informatiques pour les comptabiliser en raison de la distance.

Anne Hidalgo a insisté, révélant certaines conversations jusqu’ici privées qu’elle a avec ses alliés écologistes: “Il y a du travail à faire chez eux pour être beaucoup plus au clair. J’essaie d’avoir ce dialogue exigeant avec eux qui fait que je ne laisse pas passer. Quand ce rapport à la République n’est pas assez travaillé ou clarifié, je le dis”, a-t-elle expliqué. “Ils nous ont fait progresser sur l’écologie, à nous de les faire progresser sur les questions de République”, a conclu la maire de Paris qui a redit qu’elle prendrait toute sa part lors de la présidentielle de 2022. 

“Je ne laisse pas passer”

À ce propos, elle n’a pas épargné Jean-Luc Mélenchon, sur le même thème, estimant que le leader insoumis a “des ambiguïtés avec ce cadre” de la République. Elle a battu en brèche toute possibilité d’alliance avec le candidat déclaré à la présidentielle dont elle ne partage pas “les solutions économiques”.

En se différenciant aussi clairement de ses deux potentiels rivaux à la présidentielle, Anne Hidalgo semble dessiner un peu plus le chemin vers une candidature à laquelle elle ne dit plus “non” depuis sa réélection à la mairie de Paris en juin 2020.

 

À voir également sur Le HuffPostSécurité globale: Ugo Bernalicis a appelé Darmanin Gérald Le Pen



Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More