“Hold-up”: L’Institut Pasteur va porter plainte en diffamation contre le réalisateur Pierre Barnérias

0 4


Le HuffPost

Les fausses informations du documentaire Hold Up sur le Covid-19 expliquées.

CORONAVIRUS – L’Institut Pasteur n’entend pas rester silencieux. Mise en cause dans le documentaire controversé “Hold-up”, la fondation va déposer plainte contre le réalisateur Pierre Barnérias, rapportent ce lundi 23 novembre Libération et LCI

Le documentaire consacré au coronavirus et signé Pierre Barnérias et Christophe Cossé s’est fait remarquer dès sa sortie le 11 novembre. Notamment à cause de plusieurs séquences et affirmations controversées, que Le HuffPost a vérifiées.

L’une d’entre elles concerne par exemple l’origine du coronavirus: dans le documentaire, certains intervenants n’hésitent pas à affirmer que le Sars-Cov2 a été créé dans un laboratoire, à partir d’un Sras modifié avec une partie du génome de la malaria. Cette théorie est loin d’être nouvelle. Peu après l’apparition du virus en France, une vidéo abondamment relayée sur les réseaux sociaux accusait ainsi l’Institut Pasteur d’avoir fabriqué le Covid-19, brevet (sorti de son contexte) à l’appui. 

Bien que démentie à de nombreuses reprises, l’idée est cependant de nouveau évoquée dans “Hold-up”. Ce qui a provoqué la colère de l’Institut Pasteur, qui a annoncé sa volonté de se pourvoir en justice “suite à la diffusion de plusieurs vidéos virales”. 

Auprès de LCI, la fondation a ainsi confirmé qu’une des plaintes concernerait le documentaire de Pierre Barnérias. “L’extrait vidéo que l’on voit à partir de 1h49 dans le documentaire Hold-Up et qui cite l’Institut Pasteur a été versé à un dossier plus large remis à la justice”, a indiqué l’établissement.

“Au-delà de démentir fermement ces affirmations mensongères et de rappeler la réalité des faits et des connaissances, il s’agit aussi de dénoncer des injures et menaces à l’encontre des salariés et chercheurs de l’Institut Pasteur et d’éviter qu’elles ne se reproduisent”, précise l’institut. 

Ce n’est pas la première fois que l’Institut fait appel à la justice dans le cadre de l’épidémie de coronavirus. Début novembre, le tribunal correctionnel de Senlis a ainsi condamné à 5000 euros d’amendes avec sursis un internaute à l’origine d’une vidéo virale prétendant que l’Institut Pasteur avait créé et breveté le nouveau coronavirus. Soit la même théorie reprise dans le documentaire “Hold-up”.

À voir également sur Le HuffPost: Florence Foresti tue l’ennui du confinement avec des playbacks hilarants



Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More