Il y a presque 100 ans, l’homme inventait… le premier véhicule diesel 

0 8

Il y a presque 100 ans, l’homme inventait… le premier véhicule diesel 

Avant de fusionner, les deux constructeurs allemands Daimler-Motoren-Gesellschaft (DMG) et Benz & Cie ont sorti, en 1923, leurs premiers modèles de camion diesel. Presqu’un siècle plus tard, la guerre contre ces véhicules thermiques est déclarée.

En 1923, la première course des 24 heures du Mans a lieu, du 26 au 27 mai. Mais un autre événement est à noter pour l’histoire, avec un grand « h », de l’automobile : les premiers véhicules diesel ont vu le jour. Et cette fois, on peut dire merci aux Allemands.

Avant de fusionner en 1926, Benz & Cie et Daimler-Motoren-Gesellschaft (DMG), deux constructeurs allemands, se sont alignés pour sortir, la même année, un camion diesel. Les deux engins n’étaient pas similaires en tout point. Pour Benz & Cie, le véhicule était muni d’un « moteur diesel OB 2 à quatre cylindres d’une puissance de 33 kW (45 ch) », écrit Daimler sur ce site. Il s’agit d’un moteur à préchambre. De son côté, Daimler-Motoren-Gesellschaft avait opté pour un moteur à injection directe. Les deux camions avaient à peu de choses près la même puissance. Mais surtout, par rapport à un moteur à essence, le diesel permettait de « réaliser une économie de carburant de 86% ».

Une révolution. Toujours en 1923, les deux constructeurs mènent des essais sur route. Pour Daimler-Motoren-Gesellschaft, le camion réalise en l’espace de 10 jours un aller-retour entre deux usines situées à Berlin et Stuttgart, soit près de 1300 kilomètres. Un exploit pour l’époque. Les essais sont également concluants chez Benz & Cie et les deux entreprises se lancent dans la construction en série de moteurs diesels. En 1926, les deux constructeurs fusionnent, deviennent Daimler-Benz Aktiengesellschaft et choisissent la solution de Benz & Cie, c’est-à-dire le moteur à préchambre, pour équiper les prochains camions cinq tonnes de la marque.

La transition prend du temps, notamment face au scepticisme des conducteurs vis-à-vis des moteurs diesel. Avec l’aide du marketing et le soutien de la presse spécialisée, le camion diesel cinq tonnes finit par convaincre les entreprises et les conducteurs. Au même moment, Ferdinand Porsche, l’un des trois ingénieurs en chef, quitte la société pour fonder sa propre entreprise.

La fin d’une époque ? Presque un siècle plus tard, les véhicules diesel et à essence sont dans le viseurs, et plusieurs constructeurs ont annoncé qu’ils allaient passer à une production de modèles 100% électriques (ou à hydrogène). Plusieurs villes comptent aussi interdire ces engins de circuler, car trop polluants. En France, Lyon, Strasbourg ou encore Paris ont déjà annoncé les dates d’interdiction de circulation pour ces voitures. Et plusieurs états ou pays (Espagne, Angleterre, etc.) vont aussi interdire la vente de diesel et essence d’ici quelques années. On peut dire que c’est vraiment la fin d’une époque.

Crédits photos : @Daimler

!function(f,b,e,v,n,t,s)
{if(f.fbq)return;n=f.fbq=function(){n.callMethod?
n.callMethod.apply(n,arguments):n.queue.push(arguments)};
if(!f._fbq)f._fbq=n;n.push=n;n.loaded=!0;n.version=’2.0′;
n.queue=[];t=b.createElement(e);t.async=!0;
t.src=v;s=b.getElementsByTagName(e)[0];
s.parentNode.insertBefore(t,s)}(window, document,’script’,
‘https://connect.facebook.net/en_US/fbevents.js’);
fbq(‘init’, ‘2281520862105623’);
fbq(‘track’, ‘PageView’);

Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More