« Je vais tout faire pour faire partie des 23 » du Cameroun

0 6

Stéphane Bahoken

S’il n’est pas convoqué pour les deux derniers matchs des éliminatoires avec les Lions Indomptables, l’attaquant d’Angers SCO (D1 française), Stéphane Bahoken veut être présent dans la Tanière pour participer à la 33ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations  que le Cameroun abrite, du 9 janvier au 6 février 2022.

Auteur de 7 buts et 1 passe décisive en 24 matchs toutes compétitions confondues cette saison avec Angers SCO, Stéphane Bahoken (28 ans) n’a pas apprécié le fait d’être absent lors du dernier regroupement des Lions Indomptables, pour le compte des 5ème et 6ème journées des éliminatoires de la CAN 2022. L’attaquant camerounais a exprimé sa frustration dans une interview accordée à Made In Foot. Pour l’avant-centre d’Angers, l’État français, la Fédération Française de Football (FFF) et les golf equipment de l’Hexagone devraient imiter l’Angleterre, concernant les mesures restrictives afin de permettre aux internationaux africains, de pouvoir aller défendre les couleurs de leurs pays respectifs.

« Ils ont imposé un voyage en jet privé pour pouvoir revenir en France, mais peu de fédérations peuvent les payer… Ça reste frustrant qu’il y ait autant de précautions, puisqu’on aurait pu revenir et faire un check. Et s’il est négatif, retrouver notre membership. Quand on voit nos voisins, notamment en Angleterre, les internationaux africains sont partis avec beaucoup moins de restrictions qu’en France. La crise pandémique veut que ce style de règles soient mises en place, mais les situations auraient pu se creuser la tête pour trouver des options et satisfaire tout le monde », a indiqué Stéphane Bahoken.

Stéphane Bahoken a pour ambition de faire partie de liste des 23 Lions Indomptables pour la 33ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations  que le Cameroun abrite, du 9 janvier au 6 février 2022. « On a malheureusement loupé l’organisation en 2019 suite à des problèmes logistiques. En 2022, on ne veut pas la louper, et encore plus si les supporters ont l’autorisation de revenir dans les stades d’ici là. On sait que le Coronavirus ne sera pas définitivement banni, mais si on peut avoir des supporters… », espère l’attaquant camerounais.

« On connaît l’engouement qu’il y a au pays, ce que ça représente d’accueillir la CAN. Personnellement, j’ai vraiment hâte d’y être, je vais tout faire pour faire partie des 23. Et c’est sûr que d’être dans un stade où il y a enfin des supporters, ça nous redonnera toute la joie de faire le métier de footballeur », a-t-il ajouté.

Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More