Jeep sommée par la tribu Cherokee de changer le nom de son 4×4

0 5


Reuters

Jeep sommée par la tribu Cherokee de changer le nom de son célèbre 4×4

AUTOMOBILE – Le célèbre 4×4 va-t-il bientôt changer de nom? La tribu amérindienne Cherokee a sommé la marque Jeep de débaptiser le célèbre SUV empruntant son nom, lancé en 1974. Une porte-parole de la tribu a déclaré à l’AFP ce lundi 22 février que leur chef Chuck Hoskin Jr “ne tolérait pas l’usage de ‘Cherokee’ par leur entreprise”. Le constructeur automobile n’a pas réagi dans l’immédiat à cette requête.

C’est lors d’une visioconférence le 29 janvier dernier que la tribu l’aurait fait savoir au groupe Stellantis, résultant de la fusion entre PSA et Fiat Chrysler et détenant la marque Jeep. Interrogé le 14 janvier par le journal américain Car and Driver, Chuck Hoskin Jr avait déclaré: “Je pense que le moment est venu, dans ce pays, pour les entreprises et équipes sportives, de retirer les noms, images et mascottes amérindiens de leurs produits, maillots et équipes”. 

Le cas des Redskins et des Indians de Cleveland

S’ils reconnaissent les bonnes intentions derrière l’utilization de leur nom, les Cherokee estiment que la meilleure façon de les honorer serait d’en apprendre davantage sur leur gouvernement, leur tradition, leur “rôle dans ce pays”, mais aussi “d’avoir un dialogue constructif avec les tribus reconnues par le gouvernement fédéral sur l’appropriation culturelle”, détaillait le chef de la tribu. 

“Je suis sûr que cela était bien intentionné, mais cela ne nous honore pas d’avoir notre nom inscrit sur le côté d’une voiture”, avait-il encore déploré.

En juillet 2020, l’équipe de football américain des Redskins fondée en 1932 a accepté de changer de nom (pour devenir la Washington Football Team) et de emblem, l’expression “peaux rouges” étant connotée de manière péjorative et faisant de plus en plus polémique aux Etats-Unis. De même pour les Indians de Cleveland, qui ont renoncé à leur emblem et changeront de nom après la saison 2021.

À voir également sur Le HuffPost: Au Texas, les habitants se ruent sur les distributions d’eau et de nourriture



Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More