Keira Knightley ne tournera plus de scènes de sexe filmées par un homme

0 10


Joel C Ryan/Invision/AP

Keira Knightley le 10 octobre 2019 lors du London Film Festival  (Photo by Joel C Ryan/Invision/AP)

CINEMA – De nouveaux principes auxquels elle n’entend pas déroger. Dans une interview donnée au podcast Chanel Connects du quotidien britannique Métro, l’actrice Keira Knightley annonce qu’elle ne tournera plus dans des scènes de sexes réalisées par un homme.

Un choix qu’elle explique pour deux raisons. “C’est en partie par vanité et aussi en raison du male gaze”, a-t-elle expliqué en référence à ce idea du “regard masculin” popularisé par la critique Laura Mulvey et qui dénonce notamment les représentations stéréotypées et l’objectification des femmes au cinéma. 

Keira Knightley détaille de son côté qu’elle ne veut plus participer à “ces horribles scènes de sexe, où vous êtes toute transpirante et ou tout le monde geint”. Elle ajoute a propos du “male gaze”: “Je me sens très mal à l’aise maintenant à l’idée d’essayer de représenter le regard masculin. Disant cela, il y a aussi des moments où je me dis: ‘Ouais, je vois complètement pourquoi cette relation sexuelle serait très bien dans ce film mais en fait vous avez juste besoin de quelqu’un de sexy’. Et donc, je me dis ‘vous pouvez prendre quelqu’un d’autre, car je suis trop vaniteuse et ce corps a déjà donné naissance à deux enfant et je ne préfère pas me mettre nue devant un groupe d’hommes’.”

L’actrice qui a eu deux enfants avec son mari James Righton, n’exclut cependant pas à tout jamais de tourner nue dans un movie mais elle souhaite toutefois poser quelques situations. “Si je faisais un film sur le parcours de la maternité et (l’acceptation de) son corps” dit-t-elle au podcast avant d’ajouter: “mais il faudrait que ce soit avec une femme réalisatrice”.

Ce n’est pas la première fois que Keira Knightley porte la voix sur le male gaze et la situation des personnages féminins sur le grand écran. En 2018  lors d’une interview accordée au journal Variety pendant la promotion du movie “Colette”, la britannique expliquait déjà: “Je ne joue plus trop dans des films modernes car les caractères féminins se font pratiquement tout le temps violer. Il y a toujours quelque chose de déplaisant dans la manière dont les femmes sont dépeintes, alors que leurs rôles sont nettement plus inspirants dans les œuvres historiques”.  

À voir également sur Le HuffPost: “Furieusement de gauche”, Bacri avait un adversaire politique: le mépris



Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More