La police colombienne révèle qu’un ancien fonctionnaire haïtien a ordonné l’assassinat de Jovenel Moïse – Vant Bèf Info

0 13


La Police colombienne a indiqué ce vendredi que les personnes accusées et arrêtées dans le cadre de l’enquête autour de l’assassinat du président d’Haïti Jovenel Moïse avaient reçu l’ordre de commettre cet acte , trois jours , après une rencontre avec Joseph Félix Badio.

Ce dernier frappé par une mesure d’interdiction de départ prise par les autorités haïtienne , est un ancien employé de l’Unité de Lutte contre la corruption. Selon la police colombienne ,c’est Joseph Félix Badio qui a ordonné aux retraités de l’armée colombienne , Duberney Capador et Germán Rivera d’assassiner le président.

Colombie , le 16 juillet 2021.- Le nom de Joseph Felix Badio a été cité comme l’un des présumés auteurs intellectuels de l’assassinat du président Jovenel Moïse. Joseph Félix Badio est un ancien fonctionnaire du ministère de la Justice et travaillait notamment pour le compte de la commission de lutte contre la corruption auprès du Service général des renseignements, racontent des mercenaires colombiens Duberney Capador et Germán Rivera. Ces derniers avaient pour mission d’ assassiner le président d’Haïti », a déclaré ce vendredi le directeur de la police colombienne, le général Jorge Luis Vargas, lors d’ une intervention publique.

La police colombienne a réitéré que les enquêtes montrent que le sergent à la retraite de l’armée colombienne Capador, décédé à Port-au-Prince, a participé à des réunions entre « des personnes qui travaillaient pour la société CTU Security Services » et celui qui est considéré comme le chef du complot contre le président Haïtien , Emmanuel Sanon, médecin résident américain.

Le capitaine à la retraite de l’armée colombienne Germán Rivera a été informé « de cette réunion pour l’embauche initiale des services de sécurité », a déclaré Vargas, précisant que c’est après rencontre que les billets d’avion ont été achetés via la société Worldwide Capital, de l’équatorien Walter Veintemilla.

La police colombienne révèle qu’au départ, quatre personnes ont voyagé pour ces « services de sécurité » à partir de fin avril et mai, puis 20 autres personnes les ont rejointes en juin qui ont fourni des « services de sécurité par groupe de sept » pendant trois semaines.

En juin dernier , lors d’une réunion avec Joseph Felix Badio et une autre personne appelée ‘Ascar’, German Rivera et Duberney Capador sont informés que le président va être arrêté », a poursuivi Vargas.
Depuis , le groupe s’est installé dans une maison proche de la résidence présidentielle, avec en leur possession plusieurs véhicules et « a commencé une formation criminelle ».Mais ce n’est que trois jours avant que Badio ordonne à Capador et Rivera qu’ils doivent assassiner le président, selon le récit de la Police colombienne.

Jovenel Moïse a été assassiné le 7 juillet en sa résidence à Pèlerin 5 lors d’une attaque armée au cours de laquelle son épouse, Martine, a également été blessée, et à ce jour 23 personnes ont été arrêtées, dont 18 ex-militaires colombiens et cinq haïtiens. Des mesures conservatoires ont été prises contre 24 agents et chefs des unités de sécurité présidentielle.

Vant Bèf Info ( VBI)

Vant Bèf Info ( VBI)



Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More