La Seine à Vélo : une piste cyclable jusqu’à la mer pour fuir Paris

0 5


Un nouvel itinéraire permet de rejoindre la Manche en vélo depuis la capitale française, via des étapes historiques. Idéal quand la météo (et le Covid) le permettront, mais déjà parfait pour échapper au couvre-feu.

Si Rouen est concernée par les restrictions mises en place par le gouvernement à partir de samedi (couvre-feu de 21 h à 6 h dans toute l’Île-de-France et dans huit métropoles hexagonales), Le Havre et Deauville ne font pas partie de la liste. De quoi s’organiser rapido une petite échappée belle avant la fin du monde, et partir vers l’ouest tant qu’il en est encore temps.

Plus sérieusement, le projet La Seine à Vélo, né en 2015 de la volonté des départements normands et franciliens proches du fleuve d’offrir une expérience touristique originale, vient de sortir de terre. Au pire moment…

Revoir ma Normandie. Ouvert depuis peeu, l’itinéraire cyclable (V33 de son petit nom) fait 430 kilomètres de long et suit les méandres du fleuve lors d’étapes toutes plus bucoliques ou historiques les unes que les autres. Au programme, 8 départements (Paris, Seine-Saint-Denis, Hauts-de-Seine, Yvelines, Val-d’Oise, Eure, Seine-Maritime et Calvados) et leurs destinations-phares : la basilique de Saint-Denis, où sont enterrés les rois de France, Conflans-Sainte-Honorine, capitale de la batellerie, Giverny, qui inspira tant les peintres impressionnistes, Rouen et son Gros-Horloge, Le Havre et son architecture classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO, les charmantes stations balnéaires normandes de Deauville et Honfleur…

La France, pays du biclou. Ce riche patrimoine culturel, historique et industriel désormais à la portée de tous les cyclistes du dimanche devrait changer la donne l’été prochain, lorsque la météo et la situation sanitaire seront plus clémentes. Comme en 2020, villages, lieux culturels et représentants de la gastronomie locale auront bien besoin que les Français s’attachent à visiter leur pays au lieu de sauter dans le premier avion pour Ibiza ou la Thaïlande.

La bonne nouvelle, c’est que la France est actuellement en deuxième position des destinations mondiales pour le tourisme cyclable, derrière l’Allemagne. Cette forme de mobilité douce n’est donc pas qu’une simple mode.

À savoir : un site internet dédié sera mis en ligne très bientôt.

!function(f,b,e,v,n,t,s)
{if(f.fbq)return;n=f.fbq=function(){n.callMethod?
n.callMethod.apply(n,arguments):n.queue.push(arguments)};
if(!f._fbq)f._fbq=n;n.push=n;n.loaded=!0;n.version=’2.0′;
n.queue=[];t=b.createElement(e);t.async=!0;
t.src=v;s=b.getElementsByTagName(e)[0];
s.parentNode.insertBefore(t,s)}(window, document,’script’,
‘https://connect.facebook.net/en_US/fbevents.js’);
fbq(‘init’, ‘2281520862105623’);
fbq(‘track’, ‘PageView’);



Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More