La société civile et les partis politiques toujours incapables de s’entendre sur l’après Moïse

0 5


Les structures réunies au sein de la Commission de la société civile haïtienne pour la recherche d’une solution haïtienne à la crise sont toujours incapables de s’entendre sur l’après Jovenel Moïse .

La rencontre des organisations de la société civile convoquée par la structure dénommée “Commission de la société civile haïtienne pour la recherche d’une solution haïtienne à la crise” s’est terminée en queue de poisson. Aucun accord ou entente n’a été signé entre les organisations de la société civile et les partis politiques. Malgré les efforts déployés par les acteurs pour parvenir à un large consensus, l’après Jovenel Moise reste et demeure incertain plus d’une semaine après son assassinat à Pèlerin 5.

Selon le comptable Marc Ensy Pierre, Secrétaire Général de l’Operasyon Chavire Chodyè pou yon Nouvèl Ayiti(OCCNA), l’absence du sénateur Joseph Lambert à cette deuxième journée de négociations qui s’est déroulée à Le Villate, a été l’élément principal de la mésentente. Certaines organisations ont exigé à ce que l’agronome Lambert prenne part aux discussions et recevoir du même coup les revendications des organisations populaires notamment celles qui ont signé le protocole d’entente nationale.

Interviewé par Juno7, le professeur Josué Mérilien met en garde contre ce qu’il appelle “un coup d’État dans un coup d’État”. Il se montre très acide quant à l’implication des acteurs issus de la famille politique de PHTK dans la recherche de solution à la crise . Dénonçant des pressions du Bureau Intégré des Nations-Unies en Haïti, le syndicaliste plaide en faveur d’un gouvernement composé de personnalités honnêtes pour diriger la transition de rupture . Aussi, encourage-t-il les acteurs à faire un dépassement de soi afin de finaliser les différents articles mis au vote le samedi 17 juillet à l’hôtel Montana.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Même son de cloche du côté du professeur Patrice Célestin qui réclame l’intégration des militants et organisations de bases dans les institutions publiques.

L’activité d’aujourd’hui devait être une réunion le suivi de la conférence citoyenne tenue le samedi 17 juillet à l’hôtel Montana qui a permis aux acteurs de la société civile et des partis politiques de se mettre d’accord sur les divers aspects, mécanismes politiques et les critères relatifs au choix des nouveaux leaders de la transition.

Fanmi lavalas, DIRPOD , FDN
SDP, Entente Nationale, MTV Ayiti, Pitit Desalin, Phtk, Prtrochallengers, Nou pap konplis entre autres ont participé à la conférence de samedi. Aucune nouvelle date n’est encore retenue après l’échec de la rencontre de ce dimanche.

La société civile et les partis politiques toujours incapables de s'entendre sur l'après Moïse

Photo: Ody Bien-Eugène | Juno7

En savoir plus:

La Centrale III de Carrefour portera le nom de Jovenel Moïse, selon le directeur général de l’EDH

Advertisement. Scroll to continue reading.



Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More