Le Canard enchaîné se lance (enfin) au format numérique

0 5


CAPTURE D’ÉCRAN / INSTAGRAM @lecanarenchaine_off

Le journal papier du Canard enchaîné.

JOURNAL – Il n’est jamais trop tard pour se mettre au goût du jour. Dans son numéro hebdomadaire, Le Canard enchaîné a annoncé ce mercredi 18 novembre se lancer dans une version numérique de son journal. Grande nouvelle donc pour ses lecteurs puisque c’était le dernier journal national à ne pas proposer d’articles en ligne selon nos confrères d’Europe 1.

Tous les grands journaux nationaux proposent depuis un certain temps des sites internet où sont lisibles des articles en ligne souvent en complément de leur version papier. De son côté, Le canard enchaîné ne proposait jusqu’alors seulement les Unes de ses journaux physiques ainsi que leur accès en format pdf.

Un nouveau site plus “complet et facile d’accès”

Si pendant le premier confinement, l’hebdomadaire avait instauré la possibilité d’acheter sa version numérique, qui avait eu du succès, il revient aujourd’hui avec l’annonce de la création d’un vrai site internet “plus complet, plus facile d’accès et plus convivial”. Avec la première avancée, le journal avait déjà gagné 14% d’abonnés au premier semestre 2020.

Ainsi, différentes formules d’abonnement seront également proposées. Du contenu qui devrait également améliorer sa stratégie sur les réseaux sociaux. En effet, sa visibilité sur ces derniers consiste essentiellement à la publication de tweets présentant les Unes du journal jusqu’à maintenant. 

Le journal satirique pas en grande forme

Cela intervient au moment même où la version papier du Canard enchaîné semble s’essouffler. En effet, selon l’AFP, pour la première fois de son histoire, le journale satirique a fini dans le rouge en 2019, plombé par les créances du distributeur Presstalis dont la liquidation cette année a pesé sur les comptes de nombreux journaux.

De légères pertes de plus de 30.000 euros en 2019 s’opposent entièrement au bénéfice d′1,4 million d’euros perçus l’année précédente, selon les comptes annuels parus ce mercredi dans le journal. D’après le palmipède, ces pertes sont en partie liées à grève du second semestre ayant affecté les transports et le réseau Relay. Le nombre d’abonnés avait quant a lui légèrement baissé d’environ 2,4%. 

La crise sanitaire y a également joué son rôle. Le premier confinement a fait baisser les ventes au numéro de plus de 20% au premier semestre alors que le Canard “a fait le choix de maintenir l’intégralité des salaires de son personnel”, sans recourir au chômage partiel.

À voir également sur Le HuffPost : Covid: Le déconfinement est encore “loin”, dit le gouvernement



Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More