Le cri d’alarme de la Fédération Haïtienne des Petites et Moyennes Entreprises

0 5


Préoccupée par la dégradation du climat sécuritaire qui affecte de plein fouet le secteur des affaires, la Fédération Haïtienne des Petites et Moyennes (FHAPME) appelle les différentes entités étatiques à adopter des mesures de manière à assurer leurs fonctions régaliennes et maintenir l’ordre et la sécurité publique.

Port-au-Prince, le 23 juin 2021. La Fédération Haïtienne des Petites et Moyennes Entreprises (FHAPME) affirme avoir noté que, depuis le mouvement de contestation dénommé « pays lock », qui avait été marqué par la paralysie pendant près de 3 mois de presque toutes les activités dans le pays (NDLR), la situation du secteur économique ne fait que se détériorer.

Haïti, écrit la FHAPME, se trouve dans une « véritable instabilité économique sans précédent » et les difficultés auxquelles fait face le secteur économique, principal victime des turbulences politiques et des conflits entre les gangs armés, représentent un obstacle à son développement.

L’organisation dirigée par Marie Yanick Mezile dénonce les récentes attaques et actes de pillage contre plusieurs entreprises dont la succursale de la SOGEBANK à Martissant 15, et les firmes de distribution de produits alimentaires « Maché Titony et KayZo » dans la commune de Cité Soleil.

La FHAPME déplore également les affrontements entre les groupes armés à l’entrée sud de la Capitale ainsi que les attaques contre des postes de police et les confrontations assorties de tirs nourris à Laboule 12 (Pétion-Ville), une zone résidentielle réputée paisible et pacifique.

Ces actes barbares sont de natures à saper les efforts visant à redresser le marché informel et compliquer davantage des initiatives visant à promouvoir les PME, soutient Marie Yanick Mezile Lhérisson.

Leur impact négatif sur la croissance économique, l’investissement et la consommation, est également évident, ajoute la FHAPME soulignant qu’aucun pays ne peut progresser sur le plan économique dans un climat d’instabilité et d’insécurité.

Voilà pourquoi elle appelle les différentes entités étatiques à prendre des mesures pour assurer les fonctions régaliennes de l’Etat et maintenir l’ordre et la sécurité publique afin de « garantir un environnement macroéconomique favorable à l’investissement, au fonctionnement harmonieux du système bancaire et á la croissance ».   

Vant Bèf Info (VBI)



Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More