Le médicobus : un cabinet médical sur 4 roues qui vient pour vous soigner

0 6

Dans la zone Est du département de l’Orne, un habitant sur neuf n’a pas de médecin traitant. Mais voilà le médicobus construit pour lutter contre les déserts médicaux.

Les habitants de la région Normandie ont de quoi être fiers. Dans le département de l’Orne, on a décidé de ne pas laisser le désert médical grignoter du terrain. Depuis le 5 octobre dernier, la Communauté professionnelle territoriale de santé de l’Orne-Est (CPTS) a lancé une unité de consultation mobile : le médicobus. Entièrement équipé pour recevoir du public, ce camion contribue à aider tout patient en mal de diagnostic d’un médecin. 

Soignants du cœur. Fourni par la société Dok’ici, dont on avait déjà parlé précédemment, le véhicule accueille un médecin et un assistant rompu à la médecine médicale en milieu rural. Les docteurs mobilisés par l’initiative médicobus sont des praticiens libéraux du territoire et des jeunes retraités n’ayant pas mis au placard leur serment d’Hippocrate. Au total, ce sont plus de douze médecins et deux assistantes médicales qui se relaient pour recevoir les patients en consultation lors de tournées hebdomadaires. 

Multiservices. Il n’est cependant pas question de se présenter inopinément lors d’un arrêt du médicobus à côté de chez soi. Afin de ne pas engorger les services, les rendez-vous doivent être pris à l’avance par un professionnel de santé comme un pharmacien. Celui-ci transmet les données du patient à une plateforme et celle-ci l’aiguille vers le service adapté : une consultation dans le médicobus s’il est à proximité, un rendez-vous dans un cabinet médical ou une téléconsultation. Ce panel de solutions offertes aux habitants de l’Orne a été conçu pour que chaque malade n’ait plus à se dire que sa seule solution pour se soigner est d’aller dans une grande ville. 

Habitants de l’Orne-Est, vous retrouverez le médicobus le lundi au Theil-sur-Huisne, le mardi à Bazoches-sur-Hoëne, le mercredi à Vimoutiers, le jeudi à Tourouvre et le vendredi à Saint-Germain-de-la-Coudre. 

Crédits photos : Dr Jean-Michel Gal

!function(f,b,e,v,n,t,s)
{if(f.fbq)return;n=f.fbq=function(){n.callMethod?
n.callMethod.apply(n,arguments):n.queue.push(arguments)};
if(!f._fbq)f._fbq=n;n.push=n;n.loaded=!0;n.version=’2.0′;
n.queue=[];t=b.createElement(e);t.async=!0;
t.src=v;s=b.getElementsByTagName(e)[0];
s.parentNode.insertBefore(t,s)}(window, document,’script’,
‘https://connect.facebook.net/en_US/fbevents.js’);
fbq(‘init’, ‘2281520862105623’);
fbq(‘track’, ‘PageView’);

Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More