Le président désigné de la transition de rupture salue la grande mobilisation du 28 février

0 12


Le président désigné de la transition de rupture salue la grande mobilisation du 28 février.

Le juge le plus ancien à la cour de cassation, désigné président de la transition de rupture par l’opposition et des organisations de la société civile pour succéder à Jovenel Moïse, Me Mécène Jean-Louis a publié un message pour saluer la mobilisation du 28 février contre la dictature, le kidnapping et pour exiger le retrait de Jovenel Moïse du pouvoir.

“Avec un sentiment de grande fierté, je salue votre Courage, votre détermination et surtout votre attachement aux valeurs démocratiques exprimées massivement par la force dans tout le pays, ce 28 février 2021. Vous avez marché en nombre imposant contre la dictature, les enlèvements, la corruption, les crimes financiers, les crimes de sang, la violation systématique des vos droits de citoyens, pour le respect de notre constitution et pour un changement profond”, a-t-il déclaré.

Me Jean-Louis a souligné le fait que le peuple haïtien a exprimé au monde entier son rejet de l’inacceptable. La présence large des gens dans les rues, pour lui, a envoyé un message clair et sans équivoque à tous ceux ici et ailleurs qui pensent pouvoir aller à l’encontre de sa volonté librement exprimée de prendre en important son destin.

Advertisement. Scroll to proceed studying.

“Au nom de vous tous, je demande à tous ceux qui, d’une manière ou d’une autre, ont la capacité d’influencer ceux qui violent vos droits et tentent de restaurer un régime autoritaire dans notre pays, d’accompagner le peuple haïtien dans sa quête d’un retour en l’ordre démocratique et le fonctionnement normal des institutions”, a-t-il poursuivi.

Le président désigné de la transition a aussi déclaré : “Pep ayisyen ! Se twop ato . Nou bouke rele anmwe , kriye pou kidnaping ak zak sasinay kap fèt chak jou nan mitan nou. Yé se yon ti lezanj 5 an gang ki benefisye sitirans moun ki sou pouvwa a touye . Jodi a se doktė Ernest Pady yo asasine gran lajounen anba je tout moun Mwen bouke tande rel manman papa, madanm, mari, frè, sè ki pedi yon pwòch. Mwen ba nou garanti, nan nouvo Ayiti opozisyon ak sosyete sivil lan pran angajman poul komanse bati a, pandan tranzisyon an tout krim sa yo gen pou juje.”

En savoir plus:

Haiti: L’essentiel de l’actualité du mardi 2 mars 2021

Advertisement. Scroll to proceed studying.



Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More