Le SDP demande à la DIRPOD de prendre ses distances à la démarche de médiation

0 5


Médiation et négociations: le Secteur Démocratique et Populaire demande à la DIRPOD de prendre ses distances à la démarche de Religion pour la paix

En date du 31 Mars 2021, Religions pour la Paix a adressé une correspondance à la Direction Politique de l’Opposition Démocratique( DIRPOD) dans laquelle elle révèle l’identité des demandeurs de la Médiation. Dans une notice acheminée à la dite construction, le Secteur Démocratique et Populaire demande formellement à la DIRPOD de se démarquer de la démarche de Médiation initiée par Religions Pour la Paix.

Pour justifier sa place, le Secteur Démocratique et Populaire avance plusieurs raisons. Premièrement, le SDP estime que cette démarche est entourée de trop de confusions, entachée d’irrégularités et ne peut, selon lui, que contribuer à compliquer la crise qui ravage le pays.

Deuxièmement, le SDP remet en query l’indépendance de Religions pour la Paix. Pour le Secteur Démocratique et Populaire, cette construction,” de par sa dépendance liée aux privilèges accordés par le Pouvoir PHTK à certains de ses membres, n’a pas l’indépendance politique et l’autorité morale nécessaires pour conduire une telle démarche”, précise le SDP pointant du doigt Monseigneur Ogé Beauvoir.

Advertisement. Scroll to proceed studying.

En troisième lieu, le SDP, se basant sur le Massacre perpétré contre la inhabitants de Bel’air le jeudi 1er avril 2021 et le Kidnaping spectaculaire du Pasteur Audalus Estimé et du Keyboardiste welmyr Jean Pierre dans la soirée du jeudi 1er avril dans l’enceinte de leur église à Carrefour, prouvent qu’il est inacceptable de s’engager dans une entreprise de dialogue pendant que les groupes armés proches du Pouvoir continuent de massacrer et de terroriser la Population.

Selon le Secteur Démocratique et Populaire, le succès de toute entreprise de Médiation qui, de son avis, devrait être conduite par des hommes et des femmes crédibles jouissant d’une bonne réputation, totalement indépendants du Pouvoir en place, doit se baser sur les modalités du départ de Jovenel Moïse et de la mise en place du Gouvernement de Transition.

A la fin de sa notice datée du 3 avril portant la signature de Me André Michel, de l’ingénieure Marjory Michel, des anciens sénateurs Ricard Pierre et Nenel Cassy, le Secteur Démocratique et Populaire reproche à la Plateforme Religions pour la Paix “son silence complice sur des dossiers brûlants, tels: les massacres d’Etat perpétrés dans les quartiers Populaires,

… le respect de l’article 134-2 de notre structure, l’assassinat du Bâtonnier Dorval et de Grégory St Hilaire, la décision de Jovenel Moise de procéder illégalement à la mise à la retraite de 3 juges de la Cour de Cassation, le référendum inconstitutionnel de Jovenel Moise, le Conseil électoral illégitime, partisan et illégal de Jovenel Moise, la scenario des prisonniers Politiques, les dossiers de corruption ( PETROCARIBE, SOFIDAI et Dermalog)”.

Advertisement. Scroll to proceed studying.

En savoir plus:

Libération contre rançon des quatre personnes kidnappées en plein service de prière en direct



Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More