« Le téléphone de ma femme et le mien sont bloqués »

0 4

Bobi Wine

Alors que le décompte des voix pour les élections générales de 2021 est toujours en cours au National Tally Center de Kyambogo, Robert Kyagulanyi alias Bobi Wine, le candidat à la Présidentielle de la National Unity Platform (NUP) a affirmé que le gouvernement avait bloqué son téléphone et qu’il ne pouvait pas communiquer.

Le gouvernement ougandais continue sa répression sur la principale figure de l’opposition, Robert Kyagulanyi alias Bobi Wine. Après les arrestations arbitraires lors des campagnes, la bastonnade de sa femme et de ses partisans, il est désormais privé de sa liberté la plus élémentaire. « Comme celui de ma femme, mon téléphone a été bloqué et je ne peux ni recevoir ni passer des appels réguliers. Je sais que c’est pour m’empêcher de communiquer avec nos agents et coordinateurs. Je vous encourage, camarades, à être vigilants alors que j’essaie de trouver des moyens de vous contacter », a déclaré un tweet sur son compte Twitter officiel.

Hier, vendredi matin, Bobi Wine a tweeté : « Bonjour l’Ouganda ! Malgré la fraude et la violence généralisées dans tout le pays plus tôt dans la journée, la situation est toujours bonne. Merci à l’Ouganda d’être venu et d’avoir voté en nombre record. Le défi est maintenant pour M. Byabakama et la CE de déclarer la volonté du peuple ».

Cependant, en réponse aux affirmations antérieures du candidat Robert Kyagulanyi, selon lesquelles les résultats seraient truqués, le président de la Commission électorale, Simon Byabakama, a demandé, lors d’une conférence de presse, à Bobi Wine d’apporter les preuves de ses allégations. « Laissez-le montrer sous quelle forme les résultats sont truqués. Je n’apprécie pas l’affirmation selon laquelle ces résultats sont truqués », a-t-il déclaré.

La plupart des candidats à la Présidentielle ont dénoncé le blocage d’Internet, affirmant qu’il limitait leurs droits de communiquer avec leurs agents dans tout le pays, ainsi que la liberté d’expression des citoyens. Cependant, il n’y a eu aucune plainte connue de personnes s’étant trouvé dans l’incapacité de passer des appels téléphoniques ou d’envoyer des SMS.

Pendant ce temps, selon la troisième série de résultats préliminaires publiés par la CE vendredi matin, Yoweri Museveni continue de maintenir son avance. Simon Byabakama a déclaré que le troisième ensemble de résultats provient de 10 212 bureaux de vote sur un total de 34 684 bureaux de vote dans le pays. Il a révélé que M. Museveni avait jusqu’à présent 1 852 263 voix représentant 63,92% et que son principal challenger Robert Kyagulanyi alias Bobi Wine avait 821 874 voix (28,36%) du total des voix comptées jusqu’à présent. Patrick Amuriat, du FDC, arrive troisième avec 102 758 voix, ce qui lui donne un pourcentage de 3,55.

Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More