Les évêques camerounais étaient en conclave à Bafang

0 3

« La conférence épiscopale nationale du Cameroun et son avenir ». C’est le thème qui a servi de fil conducteur aux travaux du 44ème séminaire annuel des évêques du Cameroun, tenus du 9 au 16 janvier dernier, dans la salle de conférence du Centre Pastoral diocésain Heberle et Sarron , située dans le diocèse de Bafang (région de l’Ouest).

En présence du Nonce Apostolique au Cameroun et en Guinée Équatoriale, Son Excellence Monseigneur Julio Murat, pendant sept jours, les évêques camerounais, avec à leur tête Monseigneur Abraham KOME, président en exercice de la Conférence Épiscopale Nationale du Cameroun (Cenc) et par ailleurs évêque du diocèse de Bafang, ont passé en revue, un certain nombre de préoccupations relatives à la vie de l’église et de la nation.

Au cours de la messe pontificale de clôture des travaux, célébrée à la cathédrale Cœur immaculée Jésus de Banka, en présence des membres du gouvernement, au premier rang desquels, Ferdinand NgohNgoh, ministre d’Etat, Secrétaire général à la présidence de la République et représentant du chef de l’Etat, Monseigneur Abraham Kome, évêque du diocèse de Bafang, et président de la Conférence épiscopale nationale du Cameroun (Cenc), avait orienté son discours sur la fraternité et l’amitié sociale.

Partant des querelles familiales qui donnent toujours lieu à des réconciliations futures, le prélat avait invité les Camerounais à ne pas laisser les querelles fragiliser ce que nous avons de plus cher, la paix. Il avait ensuite invité le peuple de Dieu présent et les Camerounais de tous bords à toujours donner une place au dialogue, en regrettant que la vie soit de plus en plus banalisée dans notre pays. Avant lui, des prières avaient déjà été élevées afin que Dieu restaure la paix, notamment dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest.

A l’issue de cette grand-messe spirituelle, qui avait fait de la ville de Bafang, le temps d’une semaine bien remplie, la capitale de l’Eglise Catholique Romaine au Cameroun, le rendez-vous a été pris du 8 au 15 janvier 2022, au diocèse de Ngaoundéré.

Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More